3 min de lecture Primaire Les Républicains

Emploi, impôt, identité heureuse... Ce que contient le programme de Juppé

ÉCLAIRAGE - Le numéro 2 du premier tour de la primaire de la droite et du centre compte affronter sans relâche son nouvel adversaire, François Fillon.

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre, en meeting le 14 novembre au Zénith de Paris.
Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre, en meeting le 14 novembre au Zénith de Paris. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"J'ai décidé de continuer le combat pour tous ceux qui croient en moi, pour mes convictions, pour l'idée que je me fais de la France". Alain Juppé affrontera François Fillon au second tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 27 novembre. Selon les résultats, actualisés en temps réel par la Haute Autorité, il cumule 28,4% des voix, sous la victoire écrasante de François Fillon à 44,1%. Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé son retrait de la vie politique, après avoir obtenu 20,7% des voix. Nathalie Kosciusko-Morizet a devancé Bruno Le Maire avec 2,6% des voix contre 2,4%. Jean-Frédéric Poisson obtient 1,5% et Jean-François Copé 0,3%. 

Critiqué pour manquer de dynamisme, Alain Juppé tente de se défaire de cette image. "Je veux des réformes modernes qui préparent l'avenir, plutôt que de cultiver la nostalgie du passé, des réformes qui nous fassent avancer sur le chemin d'une stricte égalité entre les femmes et les hommes, sur le chemin d'une nouvelle croissance qui protégera notre terre, sur le chemin d'une transformation numérique maîtrisée".

Une "identité heureuse"

Alain Juppé a choisi de tenir un discours optimiste. Lors de l'université d'été des Républicains, à la Baule le 3 septembre dernier, le candidat à la primaire de la droite a déclaré : "Je veux une France fière de ses valeurs, fidèle à son histoire, à sa culture et qui n'a pas peur de l'avenir. Je veux une France heureuse. J'ose employer ce mot. Je veux une France heureuse d'avoir su retrouver l'harmonie et ce qui fait son identité profonde, c'est-à-dire sa diversité et son unité. Voilà ma vision de la France, vive la République et vive la France".

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre

L'ancien premier ministre met ainsi en avant une idée phare de son programme : l'identité heureuse. Sur son blog, le rival de l'ancien chef de l'État explique : "Je refuse d'avoir l'identité malheureuse, frileuse, anxieuse, presque névrotique. Pour moi, identité ne rime pas avec exclusion ni refus de l'autre. Je veux faire rimer identité avec diversité et unité : respect de notre diversité, affirmation de notre unité. Naïveté, me dira-t-on... Ma longue expérience du terrain me protège de ce risque. Je sais bien que la France dont je rêve n'est pas la France d'aujourd'hui, pas toute la France d'aujourd'hui".

"Il faut prêcher en français dans les mosquées"

Après l'assassinat d'un couple de policiers à Magnanville, dans les Yvelines, par Larossi Abballa, Alain Juppé a fait part de sa volonté "d'expulser" sans "aucune hésitation", les imams radicaux. Au micro de RTL, il expliquait qu'"il y en a assez de ces subtilités. Est-ce que véhiculer ce genre de propos est conforme aux valeurs de la République ? La réponse est non. Il faut véritablement lutter contre la radicalisation partout". Il ajoute aussi qu'il souhaite que les imams "prêchent en Français dans les mosquées (...) On doit également fournir, lorsque l'on est imam, un diplôme qui atteste que l'on sait ce que veut dire la laïcité, la liberté, l'égalité, la fraternité et la liberté entre les hommes et les femmes".

Sur la radicalisation dans les écoles, Alain Juppé précise sur son site, qu'il souhaite "permettre aux enseignants de résister à tous les comportements négationnistes, sur Internet, dans les prisons et dans les salles de prière. Une lecture moderne du Coran et une religion musulmane qui respecte la République ont leur place en France et il faut négocier cela avec les musulmans pour fixer des règles précises".

Baisser l'impôt sur les société

Son objectif est clair : la France doit retrouver le plein emploi. Afin d'y parvenir, il propose 20 milliards d'euros de baisse de charges "dans le cadre, notamment, du basculement du CICE en baisse directe de cotisations", souligne Les Échos. Il souhaite aussi faire voter, dès l'été 2017, "dans une loi de programmation fiscale, une baisse de l'impôt sur les sociétés (IS) afin de se rapprocher de la moyenne européenne. Il s'agirait de l'établir d'ici à 2022 à 30 % pour les grandes entreprises et à 24 % pour les PME, soit une réduction de 8,1 milliards, à ajouter à la suppression des cotisations additionnelles sur l'IS (2,8 milliards)", ajoute le quotidien.

Un CDI sécurisé

Toujours afin de retrouver le plein emploi, Alain Juppé propose de mettre en place un CDI sécurisé avec "des motifs de licenciement prédéfinis dans le contrat, passer la durée légale du travail à 39 heures (sauf dérogation), relever à 65 ans l'âge légal de départ à la retraite et diminuer le nombre de fonctionnaires de 300.000", explique Direct Matin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Alain Juppé Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785887735
Emploi, impôt, identité heureuse... Ce que contient le programme de Juppé
Emploi, impôt, identité heureuse... Ce que contient le programme de Juppé
ÉCLAIRAGE - Le numéro 2 du premier tour de la primaire de la droite et du centre compte affronter sans relâche son nouvel adversaire, François Fillon.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emploi-impot-identite-heureuse-ce-que-contient-le-programme-de-juppe-7785887735
2016-11-20 23:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IcdEjnmr7zuVoJJnZvg1pA/330v220-2/online/image/2016/1115/7785781328_000-i35n5.jpg