1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron tient des propos "ambigus", selon Jean-Pierre Raffarin
2 min de lecture

Emmanuel Macron tient des propos "ambigus", selon Jean-Pierre Raffarin

INVITÉ RTL - L'ancien premier ministre revient sur le premier meeting organisé mardi 12 juillet par le fondateur du mouvement "En Marche !".

Jean-Pierre Raffarin, invité de RTL le 13 juillet 2016
Jean-Pierre Raffarin, invité de RTL le 13 juillet 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
Emmanuel Macron tient des propos "ambigus", selon Jean-Pierre Raffarin
00:03:27
Jean-Pierre Raffarin, invité de RTL le 13 juillet 2016
00:09:36
Emmanuel Macron tient des propos "ambigus", estime Jean-Pierre Raffarin
00:09:45
Julien Absalon
Julien Absalon

"Ce mouvement, nous le porterons ensemble jusqu'à 2017 et jusqu'à la victoire". Que voulait dire Emmanuel Macron avec cette phrase prononcée lors de son premier meeting organisé mardi 12 juillet à Paris ? À moins d'un an de la présidentielle, cela rajoute évidemment encore plus de flou autour d'une éventuelle candidature du fondateur de "En Marche !", comme le constate Jean-Pierre Raffarin au micro de RTL. "Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est un peu ambigu. On ne sait pas très bien s'il est candidat ou pas", s'interroge l'ancien Premier ministre.

Dans l'attente d'avoir plus de précisions sur les ambitions d'Emmanuel Macron, Jean-Pierre Raffarin aimerait surtout voir des résultats concrets de l'action gouvernementale du locataire de Bercy. S'il reconnaît que ce dernier "dit des choses intéressantes", il aimerait surtout "voir ce qu'il fait d'utile" pour la France. "Il est ministre, pas commentateur, observateur ou journaliste. Il est acteur. Normalement, il est en charge de l'industrie ! On a une crise énorme à EDF, Areva et des situations économiques majeures. On attend Macron sur ces dossiers, pas des déclarations sur 2017. On attend des actes, des faits et de la réalité", martèle le sénateur de la Vienne.

Manuel Valls doit s'y habituer

En tant qu'ancien chef de gouvernement, Jean-Pierre Raffarin considère ainsi que cette lutte d'influence au plus haut sommet de l'État traduit une certaine confusion. "L'exécutif est sans autorité. Il y a un profond désordre institutionnel. [...] On a rarement vu un pouvoir aussi faible", juge-t-il.

Cette situation lui rappelle d'ailleurs les "turbulences" traversées à l'époque où Nicolas Sarkozy affichait son ambition de briguer l'Élysée tout en état ministre. Fort de cette expérience, Jean-Pierre Raffarin conseille à Manuel Valls de "s'habituer" à cela. Il pousse en revanche François Hollande à "faire preuve d'autorité" et faire sorte qu'il y ait "un peu d'ordre dans l'action gouvernementale". Car pour l'heure, l'ancien bras droit de Jacques Chirac considère que le chef de l'État "stimule l'extrême gauche". Toutefois, il recommande également à son propre camp de ne pas trop s'occuper de cette affaire. "Laissons la majorité gérer ses problèmes, l'opposition a assez de sujets comme ça".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.