1 min de lecture La République En Marche

Macron sur son week-end à Chambord : "Il ne faut pas voir toujours des symboles"

DOCUMENT RTL - Le président de la République réagit aux commentaires qu'a suscité son week-end en famille au sein du Domaine de Chambord.

micro générique RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Emmanuel Macron sur son week-end à Chambord : il ne faut pas "voir toujours des symboles" Crédit Image : AFP / Christophe Archambault | Crédit Média : Christian Panvert | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Panvert et La rédaction numérique de RTL

Emmanuel Macron a choisi de réunir sa famille au cours du week-end du 16 et 17 décembre, pour célébrer Noël avant l'heure, ainsi que ses 40 ans. Une réunion de famille dans un cadre prestigieux du patrimoine historique français, le Domaine de Chambord (Loir-et-Cher). Au sein de la classe politique, certains responsables, à l'image de Jean-Luc Mélenchon, ont peu goûté ce choix de villégiature, malgré le fait que le président de la République a assuré prendre en charge le coût du week-end sur ses propres deniers.

"J'aurais pu décider de passer mon Noël en famille à l'Élysée. Et j'aurais pu profiter, comme beaucoup de mes prédécesseurs, des lieux de la République pour le faire", a réagi Emmanuel Macron sur RTL, dimanche 17 décembre. "Il ne faut pas tomber dans cette espèce d'esprit chagrin qu'ont certains, qui voudraient voir toujours des symboles. Chambord a une histoire, elle est glorieuse, évidemment, dans les grandes heures de la royauté française, mais qui a été ensuite une vraie histoire républicaine. Les polémiques, ce n'est pas la première, elle ne m'intéresse pas beaucoup", a répliqué le chef de l'État.

Emmanuel Macron et ses proches ne logeaient toutefois pas entre les murs du château de la Renaissance, inadapté à un tel usage, mais dans un gite à proximité de la bâtisse, au sein du Domaine de Chambord. 

Jean-Luc Mélenchon a estimé que le choix de Chambord était "ridicule. (...) Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m'exaspère", avait asséné le leader de la France insoumise. Invité du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI ce dimanche 17 septembre, le chef de file des députés La République En Marche Richard Ferrand a balayé ces critiques. "Ça ne casse pas trois pattes à un canard", a défendu le parlementaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants