1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron sur RTL : "François Fillon n'aide pas à pacifier le débat"
1 min de lecture

Emmanuel Macron sur RTL : "François Fillon n'aide pas à pacifier le débat"

INVITÉ RTL - Le candidat du mouvement "En Marche !" à la présidentielle dénonce la manière dont l'ancien Premier ministre, candidat de la droite, s'en prend à la justice française.

Emmanuel Macron invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle" le 3 mars 2017
Emmanuel Macron invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle" le 3 mars 2017
Crédit : Frédéric Bukajlo / AFP
Emmanuel Macron sur RTL : "François Fillon n'aide pas à pacifier le débat"
12:51
Emmanuel Macron était l'invité de RTL vendredi 3 mars 2017
12:43
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Au Salon de l'agriculture, mercredi 1er mars, Emmanuel Macron estimait que François Fillon avait "perdu les nerfs" et le "sens des réalités". Quelques minutes plus tôt, François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, annonçait en conférence de presse qu'il maintenait sa candidature, après avoir confirmé sa convocation chez les juges d'instruction le 15 mars prochain dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de sa femme Penelope Fillon et de deux de leurs enfants, et dénonçait "un assassinat politique" instigué selon lui pour empêcher sa campagne. 

Une manifestation est prévue dimanche 5 mars pour soutenir François Fillon dans son bras de fer contre la justice, et Emmanuel Macron regrette que le candidat et les proches qui restent à ses côtés soutiennent l'événement. "Ce que j'ai du mal à comprendre c'est qu'on commence le lundi la semaine en disant 'nous sommes en quasi guerre civile' et d'appeler le mercredi à aller manifester le dimanche contre la justice", dénonce le leader d'"En Marche !", invité de l'émission inaugurale des Petits-déjeuners de la présidentielle de RTL, lancés ce vendredi 3 mars.

"J'y vois une forme de paradoxe. Je considère qu'en effet, quand on en est à demander - rappelant des heures un peu étranges de notre République - d'aller manifester avec beaucoup d'ambiguïté y compris contre ce que fait l'autorité judiciaire, on n'aide pas à pacifier le débat, à construire une campagne sur le fond, et on contribue à un climat qui parfois est délétère, a poursuivi le candidat du mouvement "En Marche !". Je trouve choquant qu'un candidat et ses proches en appellent à manifester entre autres sur les thématiques qui ont été mises en avant depuis mercredi."

La rédaction vous recommande
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/