1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron : la une de "Paris Match", une "bêtise" de sa femme
2 min de lecture

Emmanuel Macron : la une de "Paris Match", une "bêtise" de sa femme

Le ministre de l'Économie a déclaré jeudi 14 avril à Londres que l'interview accordée à l’hebdomadaire était une "maladresse".

Brigitte Macron aux côtés de son époux à l'Élysée, le 10 mars 2016
Brigitte Macron aux côtés de son époux à l'Élysée, le 10 mars 2016
Crédit : JACQUES BRINON/AP/SIPA
Félix Roudaut & AFP

Brigitte Macron, l'épouse du ministre de l'Économie, s'est confiée, jeudi 14 avril, dans les colonnes de Paris Match. Le couple apparaît en couverture du célèbre hebdomadaire, tout sourire et main dans la main, marchant sur le tapis rouge de l'Élysée. Un sous-titre explicite accompagne le cliché : "Ensemble sur la route pour le pouvoir". Pourtant très médiatisé depuis le lancement le 6 avril de son mouvement politique '"En Marche !", Emmanuel Macron semble ne pas avoir apprécié l'initiative de son épouse, qu'il a qualifiée de "bêtise" et de "maladresse".

Suite à une conférence organisée par le Financial Times ce jeudi à Londres sur l'avenir de l'Europe, le ministre âgé de 38 ans a fait part des regrets de son épouse, qui ne "connaît pas le système médiatique". "C'est une bêtise, une bêtise qu'on a faite ensemble", a-t-il aussitôt tempéré. Avant d'ajouter : "Je ne laisserai personne m'embêter là dessus."

"Mon couple, ma famille, c'est la chose à laquelle je tiens le plus"

Emmanuel Macron

Le magazine Paris Match contient quatre pages de photos officielles, prises dans l'intimité du couple suivies de quatre pages d'entretiens. Une initiative qui a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. "Mon couple, ma famille, c'est la chose à laquelle je tiens le plus, ce n'est pas une stratégie de l'exposer, c'est sans doute une maladresse, je l'assume pleinement et ce ne sera pas une stratégie que l'on reproduira", s'est-il défendu. 

Lors de cette conférence londonienne, Emmanuel Macron a également évoqué son avenir politique. Interrogé pour savoir s'il comptait se présenter à l'élection présidentielle, il a répondu en anglais que ce n'était pas sa priorité. "C'est une question qui aujourd'hui n'a aucun intérêt", a-t-il répété, en français cette fois-ci.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/