3 min de lecture Présidentielle 2017

Emmanuel Macron : feuilleton d'une candidature sans surprise

INFOGRAPHIE - L'ancien ministre de l'Économie a levé le voile sur sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, mercredi 16 novembre.

Emmanuel Macron lors de l'annonce de sa candidature à la présidentielle, le 16 novembre 2016
Emmanuel Macron lors de l'annonce de sa candidature à la présidentielle, le 16 novembre 2016 Crédit : Patrick Kovarik / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

C'est (enfin) officiel. Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle 2017, mercredi 16 novembre. Une annonce réalisée lors d'un déplacement à Bobigny au cours de laquelle il a évoqué sa volonté de proposer "une révolution démocratique". "Le président porte les valeurs de notre pays, la continuité de son Histoire, et, de manière cachée, la vigueur et la dignité d'une vie publique. Je sais cela. J'y suis prêt. C'est pourquoi je suis candidat à la présidence de la République", a-t-il déclaré. Une officialisation qui vient mettre un terme à sept mois d'un faux suspense

6 avril 2016. Emmanuel Macron, toujours au gouvernement, lance son propre mouvement. "En marche !" fait ses propres pas, emmené par celui qui était à l'époque ministre de l'Économie. En quelques heures, l'ancien banquier d'affaires passe alors du statut de protégé de François Hollande à candidat potentiel. Un vrai bond en avant qui témoigne de son ambition réelle. Les mois qui suivent ne font qu'alimenter la rumeur : sera-t-il candidat à l'élection présidentielle de 2017 ? Tout le monde pense connaître la réponse. L'ancien pensionnaire de Bercy continue pourtant de brouiller les cartes en repoussant régulièrement l'échéance et en évitant les questions des journalistes.

S'il martèle le mot "loyauté" lorsqu'il évoque François Hollande, le prometteur homme politique tisse sa toile jour après jour et refuse d'être "l'obligé" du chef de l'État. Le 12 juillet, Emmanuel Macron dévoile encore un peu plus son jeu lors d'un premier meeting officiel. "À partir de ce soir, nous devons être ce que nous sommes, c'est-à-dire le mouvement de l'espoir (...) Ce mouvement, nous le porterons ensemble jusqu'à 2017 et jusqu'à la victoire", explique-t-il alors à la tribune de La Mutualité à Paris.

Emmanuel Macron se met à dos le gouvernement...

Dès lors, le maintien d'Emmanuel Macron au sein du gouvernement paraît de moins en moins probable. Manuel Valls, Michel Sapin, Marisol Touraine... Les ministres se livrent et dévoilent un agacement certain face à cette position ambiguë : "Il est temps que tout cela s'arrête", "objectivement exaspérant", "un problème". Les mots sont forts et témoignent d'une rupture irrémédiable au sein de l'exécutif français.

À lire aussi
Alain Juppé, le 14 septembre 2020 présidentielle 2017
Juppé sur RTL : "Peut-être n'avais-je pas l'ambition présidentielle chevillée au corps"

Pourtant, malgré une candidature qui semblait déjà indéniable, celui que l'on surnomme aussi bien "Coucou" que "Brutus" continue de porter sa double casquette. Il faut alors attendre le 30 août pour voir Emmanuel Macron quitter Bercy. Le glas a sonné. "C'est un choix pour être libre et responsable. Libre de dire, de proposer, d'agir, de rassembler", explique-t-il.

... Avant de partir à la conquête des Français

Pas après pas, pierre après pierre, l'ancien ministre de l'Économie confirme sa soif de victoires à l'heure où les Français le délaissent. L'ancien "chouchou" du gouvernement, qui séduisait aussi bien la gauche que la droite, tombe peu à peu de son piédestal. L'effet Macron est-il éphémère ? Au lendemain de sa démission, seuls 34% des Français espèrent une candidature en 2017. L'ancien banquier d'affaires est partout et se lance même dans une course de fond lors d'un triptyque à Strasbourg, Le Mans et Montpellier courant octobre. "La France qui subit" en Alsace est devenue "La France qui choisit" dans la Sarthe avant "La France qui unit" dans l'Hérault. L'objectif est simple : présenter les premières conclusions du porte-à-porte, à la rencontre des Français, mené dans toute la France depuis le 28 mai.

Un ultime virage avant d'attaquer la dernière virage. Après un mois relativement calme, Emmanuel Macron accélère définitivement en dévoilant les grandes lignes de son programme économique lors d'une interview dans L'Obs le 9 novembre. Sept jours plus tard, le 16 novembre, il franchit enfin la ligne d'arrivée et lève le voile sur sa candidature. Cependant, le chemin est encore long et sera très certainement semé d’embûches jusqu'à l'élection présidentielle de 2017

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 La République En Marche Infographie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants