1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron et "En Marche" : Manuel Valls juge "absurde" de vouloir "effacer" les différences droite-gauche
1 min de lecture

Emmanuel Macron et "En Marche" : Manuel Valls juge "absurde" de vouloir "effacer" les différences droite-gauche

Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a lancé son mouvement politique avant d'être recadré par Manuel Valls jeudi 7 avril.

Le Premier ministre Manuel Valls
Le Premier ministre Manuel Valls
Crédit : AFP
James Abbott & AFP

Emmanuel Macron a subi un léger recadrage du Premier ministre ce jeudi 7 avril. "Il serait absurde de vouloir effacer" les différences entre la gauche et la droite, a expliqué Manuel Valls, au lendemain du lancement millimétré du mouvement "transpartisan" du ministre de l'Économie, baptisé En Marche !.
 
Dans une démocratie, "il y a forcément des forces politiques. Il y a même une gauche et même une droite. Il y a des extrêmes gauches et une extrême droite. Et heureusement. C'est ainsi que fonctionne notre démocratie. Il serait absurde de vouloir effacer ces différences", a déclaré le Premier ministre, en marge de la cérémonie de la pose de la première pierre du centre des congrès Robert-Schuman à Metz.

Ce qui lui vaut des remarques sarcastiques sur les réseaux sociaux étant donné qu'il est accusé par de nombreux responsables politiques d'appliquer une politique de droite. Jean-Luc Mélenchon a même accusé dimanche lors du Grand Jury d'avoir piqué des idées "dans les calepins d'extrême droite".

Pas de reproches de la part de François Hollande

"Mais nous savons aussi que ces perceptions ont changé, que les différences se sont estompées et parfois même elles ne sont pas perçues par nos concitoyens", a poursuivi le Premier ministre. "C'est pourquoi nous devons être capables de dépasser les clivages partisans et de nous situer au-dessus des petites querelles."

Le ministre de l'Économie a affirmé que son mouvement politique serait "ni de gauche ni de droite". "Un ministre veut dialoguer avec les citoyens, ça s'appelle faire de la politique et faire en sorte que des convictions puissent être partagées", a pour sa part simplement commenté jeudi le président François Hollande, lors d'une conférence de presse à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand à Metz. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/