1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron et Édouard Philippe poursuivent leur chute dans les sondages
1 min de lecture

Emmanuel Macron et Édouard Philippe poursuivent leur chute dans les sondages

Emmanuel Macron accuse une perte de 14 points depuis le mois de juin, à l'instar d'Édouard Philippe qui perd 11 points, selon un sondage dévoilé mardi 19 septembre par Odoxa.

Édouard Philippe, Emmanuel Macron et Gérard Collomb, lors d'une réunion en cellule de crise au sujet de l'ouragan Irma
Édouard Philippe, Emmanuel Macron et Gérard Collomb, lors d'une réunion en cellule de crise au sujet de l'ouragan Irma
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Félix Roudaut & AFP

Le désamour entre les Français et le couple exécutif se poursuit. La popularité du président de la République et de son Premier ministre  s'étiole en effet sondage après sondage. L'institut Odoxa révèle mardi 19 septembre qu'Emmanuel Macron accuse une perte de 14 points depuis le mois de juin, à l'instar d'Édouard Philippe qui perd 11 points.

À la question, "diriez-vous qu'Emmanuel Macron est un bon président de la République ?", seules 44% des personnes interrogées répondent positivement, quatre mois après son entrée en fonction. Elles étaient 58% lors d'une précédente enquête publiée fin juin. Inversement, 56% (+15) des Français estiment désormais qu'il n'est pas un bon président, selon ce sondage pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

La popularité de l'ancien maire du Havre (Seine-Maritime) est également en forte baisse avec 46% (-11) d'avis favorables, 53% (+12) des personnes interrogées ayant une opinion négative du chef du gouvernement.

Baisse générale

Si Nicolas Hulot reste en tête des personnalités politiques pour lesquelles les Français ont de la sympathie (43%, -10), la tendance est à la baisse générale. Avec 32% (stable) de réponses favorables, seul Jean-Luc Mélenchon semble tirer profit de la situation et devient la personnalité préférée des sympathisants de gauche (68%).

À lire aussi

À quelques jours des élections sénatoriales du 24 septembre, près des deux-tiers des Français (64%) ne souhaitent pas qu'Emmanuel Macron dispose d'une majorité au Sénat, contre 35% d'un avis contraire. Mais 46% des personnes interrogées n'ont "pas du tout" entendu parler de ce scrutin et 35% seulement "vaguement".

Enquête réalisée les 13 et 14 septembre auprès de 992 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/