1 min de lecture Médias

Emmanuel Macron estime que l'audiovisuel public est "la honte de la République"

Selon "L'Express", le président de la République aurait prononcé ces propos devant les députés de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

RTL Soir
Emmanuel Macron estime que l'audiovisuel public est "la honte de la République"
Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire Crédit Image : AFP / Philippe Wojazer

Les propos d'Emmanuel Macron sur le service public audiovisuel sont pour le moins tranchés. Le chef de l'État a reçu les députés de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale à l'Élysée. Selon les informations de L'Express, le président de la République aurait dénoncé, devant un peu plus de 70 personnes, "la mauvaise gestion de l'institution, le gaspillage, la médiocrité des programmes et des contenus, les relations malsaines entre l'audiovisuel et ses partenaires extérieurs". 

Aux yeux d'Emmanuel Macron, l'audiovisuel public serait "la honte de la République". Ces propos "ont surtout marqué les esprits", note le magazine. Le chef de l'État ne se serait pas arrêté là. Il aurait émis une critique en direction des journalistes qui "n'ont pas fait le travail d'éthique" et sur le mode de nominations des personnes à la tête de ces entreprises par le CSA.

Au micro de RTL, Aurore Bergé, députée La République En Marche, affirme : "Je peux démentir de manière très claire : il n'a pas dit que l'audiovisuel public était une honte de la République. À aucun moment, il n'a dit ça". Le chef de file de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Gabriel Attal est un peu moins affirmatif. "Le président de la République a eu un constat sévère sur l'audiovisuel public. Mais les propos rapportés par la presse n'ont pas été prononcés par le président de la République. C'était un constat sévère sur la gouvernance de l'audiovisuel public et pas sur la rédaction comme je peux le lire sur les réseaux sociaux", explique-t-il.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés