1 min de lecture La République En Marche

Emmanuel Macron : "Beaucoup de députés socialistes dorment très mal", note Olivier Mazerolle

LE MAG POL - La percée du candidat du mouvement En Marche rend fébriles les principaux candidats à l'élection présidentielle.

Micro générique Switch 245x300 Le Mag Pol Vincent Parizot & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Emmanuel Macron : "Beaucoup de députés socialistes dorment très mal", note Olivier Mazerolle Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Philippe Robuchon, Olivier Mazerolle | Date :
La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle

Dans tous les partis, du Parti socialiste au Front national, un petit doute est en train de gagner tout le monde. Qui sera la victime du phénomène Macron ? "Tout le monde pensait que Macron était la baudruche et qu'elle allait se dégonfler. Sauf que pour l'instant, elle ne se dégonfle pas. Dans les meetings, les milliers de gens qui viennent voir le phénomène politique sont toujours là", relève Christophe Jakubyszyn, directeur de l'information de TF1-LCI.

Guillaume Roquette, journaliste au Figaro, estime qu'il y a eu "une erreur d'analyse". "On pensait que la bulle Macron allait se dégonfler parce qu'on a senti beaucoup d'ambiguïté, de la confusion, de l'imprécision dans ce que seront les propositions d'Emmanuel Macron : il voulait supprimer les 35 heures, maintenant il ne veut plus. Cette ambiguïté le sert. Il va dans des meetings, il dit "Aimez-moi" et pour l'instant ça paye."

Malgré la pression des partis politiques à son égard, Emmanuel Macron ne change pas une virgule de son calendrier et propose désormais à ceux qui le souhaitent de s'inscrire sur le site de En marche pour les législatives. Le mouvement d'Emmanuel Macron, récemment rejoint par Alain Minc, présentera 577 candidats en France. 50% d'entre eux seront nouveaux. Quant à l'autre moitié, les incertitudes demeurent encore. Des socialistes sont-ils prêts à changer d'étiquette pour conserver leur bastion électoral ? "Beaucoup de députés socialistes dorment très mal en ce moment. Emmanuel Macron veut savoir maintenant s'ils se rallient. Ils leur demandent de se rallier sur sa bonne mine à lui, pas du tout sur un programme", note Olivier Mazerolle.

Les autres chroniques du "Mag Pol"

Moi Candidat
La Campagne en Famille

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Législatives 2017 Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants