1 min de lecture Présidence de la République

Emmanuel Macron au fort de Brégançon, une "décision symbolique"

INVITÉ RTL - Le journaliste Guillaume Daret, auteur d'un ouvrage sur le fort de Brégançon, évoque le lieu de villégiature présidentiel, quelques jours avant qu'Emmanuel Macron et son épouse ne s'y rendent.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Emmanuel Macron au fort de Brégançon, une "décision symbolique" Crédit Image : AFP / Archives, Bertrand Langlois | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Emmanuel et Brigitte Macron se rendront dans le Var pour passer le weekend du 12 mai, révèle RTL. Cette demeure, lieu de villégiature présidentiel de la Ve République, se situe à Bormes-les-Mimosas. Un choix en rupture avec François Hollande, qui avait délaissé le fort de Brégançon au cours du précédent quinquennat, lui préférant le pavillon de chasse La Lanterne à Versailles.

Le journaliste Guillaume Daret, auteur de l'ouvrage Le Fort de Brégançon, histoire, secrets et coulisses des vacances présidentielles, à paraître le 6 juin aux éditions de l'Observatoire, était l'invité de RTL ce jeudi 10 mai pour évoquer les lieux. "Le premier chef de l'État de la Ve République qui s'y est rendu, c'est Charles de Gaulle en 1964, rappelle le journaliste. À l'époque ce n'est pas une résidence présidentielle. Il n'y reviendra jamais, et pourtant en 1968 il en fait officiellement une résidence présidentielle."

Le fort de Brégançon ne devient officiellement une résidence présidentielle qu'au cours du mandat de Georges Pompidou qui va "présidentialiser" ce lieu. "Il adorait la Méditerranée" , note Guillaume Daret, peu avare d'anecdotes. "Jacques Chirac en 2001, d'après les paparrazzi, aurait été pris en tenue la plus légère à la fenêtre du fort de Brégançon." Des clichés qui n'ont jamais été divulgués.

En 2014, François Hollande avait ouvert les portes du fort de Brégançon au public. "Le fait qu'Emmanuel Macron s'y rende, c'est tout sauf une décision administrative mais une décision symbolique", analyse Guillaume Daret.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidence de la République Brigitte Macron Patrimoine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants