1 min de lecture Assemblée nationale

Emmanuel Macron a porté plainte après avoir reçu "des menaces de mort" d'officiers publics

Le ministre de l'Économie a indiqué lundi à l'Assemblée nationale avoir porté plainte pour avoir reçu des menaces de morts de la part de certains officiels publics ministériels vent debout contre son projet de loi.

Emmanuel Macron lors du colloque organisé par Bercy, le 23 janvier 2015.
Emmanuel Macron lors du colloque organisé par Bercy, le 23 janvier 2015. Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a révélé lundi, à l'Assemblée nationale, avoir reçu "des menaces de mort de certains officiers publics ministériels" attaquant sa loi, ajoutant avoir porté plainte.

Reprochant à des représentants des professions réglementées du droit (notaires...) "d'agiter les peurs" autour de sa réforme, le ministre a estimé que cela n'était "pas à la hauteur du débat". "Je ne fais honnêtement même pas référence aux menaces de mort que j'ai reçues - j'ai porté plainte - de certains officiers publics ministériels parce que vous m'accorderez que c'est particulièrement étonnant", a-t-il ajouté.

En droit français, un officier ministériel public désigne les professionnels titulaires d'un office attribué par l'État et qui disposent d'un privilège (ou monopole) pour exercer leur activité. Cela comprend à la fois les notaires, les commissaires-priseurs, les huissiers de justice, les avocats aux Conseils et les greffiers des tribunaux de commerce.

Le ministre a par ailleurs plaidé coupable sur le corridor tarifaire, expliquant qu'il entendait revenir sur le dispositif d'encadrement des tarifs de certains actes des notaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Loi Macron
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants