1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron a "l'ambition d'une présidence héroïque", selon Alain Duhamel
1 min de lecture

Emmanuel Macron a "l'ambition d'une présidence héroïque", selon Alain Duhamel

ÉDITO - Dans l'interview fleuve accordée par Emmanuel Macron au "Point", l'éditorialiste Alain Duhamel a lu les propos d'un président qui s'inscrit dans la démarche des grands de la Ve république.

Un président courageux, ambitieux, compétent et susceptible
Un président courageux, ambitieux, compétent et susceptible
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Emmanuel Macron a "l'ambition d'une présidence héroïque", selon Alain Duhamel
03:16
L'Edito d'Alain Duhamel du 31 août 2017
03:20
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Au regard de la présentation des ordonnances visant à réformer le Code du travail, et de l'interview donnée par le président de la République Emmanuel Macron à l'hebdomadaire Le Point, pour Alain Duhamel, il faut retenir plusieurs points importants. Notamment "l'ambition d'une présidence héroïque" et "une démarche globale qui ressemble un petit peu, dans son intention, sa méthode, pas sur le fond, à ce que le général de Gaulle a essayé de faire en 1958, et à ce que à sa manière François Mitterrand a aussi essayé de faire en 1981", selon l'éditorialiste.

Pour lui il s'agit avant tout d'une rupture globale. C'est "la fin de trente ans de République de demi-mesures, des statuts et des entraves en tous genres", analyse-t-il, avant de résumer en un mot cet esprit : "ambitieux".

Mais si les propos rapportés dans les colonnes du Point sont si importants aux yeux de l'éditorialiste, c'est "qu'il en dit beaucoup plus sur les intentions d'Emmanuel Macron que son livre Révolution ou que ce qu'il a pu même dire pendant la campagne".

Pour Alain Duhamel, on perçoit vraiment le tempérament et le caractère du président de la République qui transparaît dans les lignes de l'interview. "C'est à dire qu'on voit sa franchise parfois brutale, son courage parfois mal-commode, son ambition toujours très haute, sa compétence et sa susceptibilité, qui est visiblement son point faible", note l'éditorialiste.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/