1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron a convié Donald Trump au défilé du 14 juillet
1 min de lecture

Emmanuel Macron a convié Donald Trump au défilé du 14 juillet

Emmanuel Macron a convié, lors d'un entretien téléphonique ce mardi 26 juin, Donald Trump et son épouse Melania à assister au défilé du 14 juillet.

Donald Trump et Emmanuel Macron, à Bruxelles le 25 mai 2017
Donald Trump et Emmanuel Macron, à Bruxelles le 25 mai 2017
Crédit : Mandel NGAN / AFP
Claire Gaveau & Geoffroy Lang & AFP

Donald et Melania Trump vont-ils venir à Paris ? Emmanuel Macron a convié le président américain et son épouse à assister au défilé du 14 juillet, lors d'un entretien téléphonique. Donald Trump a répondu qu'il allait "examiner la faisabilité" de ce déplacement.

Le chef de l'État français "a renouvelé son invitation au président Trump et à son épouse de venir assister au défilé du 14 juillet", qui célébrera "les 100 ans de l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés des troupes françaises pendant la Première Guerre mondiale", a-t-on déclaré dans les rangs de l'Élysée.


La présence du président américain place de la Concorde pour le traditionnel défilé militaire du 14 juillet serait un nouveau coup d'éclat diplomatique pour Emmanuel Macron après le sommet qu'il avait organisé avec le président russe Vladimir Poutine le 29 mai à Versailles.

Plusieurs voix s'élèvent contre l'invitation de Donald Trump

Les relations entre les dirigeants français et américain ont été jusqu'à présent rugueuses, entre la sortie de l'accord de Paris sur le climat ou encore la poignée de main virile lors d'une rencontre en marge d'un sommet de l'Otan, le 25 mai, à Bruxelles.

À écouter aussi

L'invitation adressée par le chef d'État français à Donald Trump est loin de faire l'unanimité. "Monsieur Trump n'est pas du tout le bienvenu à la fête du 14 juillet. La fête du 14 juillet est celle de la liberté des Français", a déploré le leader de la France insoumise ce mercredi 28 juin sur Europe 1. Le député Éric Coquerel (FI) s'est également étonné de ce geste sur Twitter après les désaccords publics des deux hommes.

Stéphane le Foll a offert quant à lui une synthèse très hollandaise voir macronienne de ce paradoxe sur Franceinfo : "C'est une invitation qui a un sens ]...], mais en même temps c'est assez paradoxal puisqu'elle [intervient] au moment où Trump prend des positions protectionnistes, et, sur la question de la COP21, il a claqué la porte".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/