1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éleveurs en colère : Stéphane Le Foll se rend à Caen ce mardi après-midi
2 min de lecture

Éleveurs en colère : Stéphane Le Foll se rend à Caen ce mardi après-midi

Les agriculteurs réclamaient sa venue depuis le début de la semaine, condition sine qua non pour suspendre les blocages.

Stéphane Le Foll, alors porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, le 8 juillet 2015.
Stéphane Le Foll, alors porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, le 8 juillet 2015.
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre de l'Agriculture répond finalement à la requête des éleveurs en colèreStéphane Le Foll se rendra à Caen, berceau de la contestation, ce mardi 21 juillet après-midi. Il présentera mercredi son "plan d'urgence pour l'élevage"

"Ce plan je le présenterai demain (mercredi) en Conseil des ministres. Ce soir, il y aura la réunion avec les médiateurs et cet après-midi, j'ai décidé d'aller à Caen pour discuter avec les responsables agricoles, pour discuter des sujets qui ont été évoqués durant ce week-end et sur la base des décisions qui sont maintenant en route au niveau gouvernemental", a déclaré Stéphane Le Foll mardi dans la cour de Matignon, à la sortie d'une réunion ministérielle consacrée à la situation des éleveurs français. Le ministre avait déclaré lundi vouloir recevoir les agriculteurs jeudi à Paris

Un plan d'urgence de 16 à 17 propositions

Pourquoi se rendre sur place, alors qu'il comptait initialement recevoir les éleveurs jeudi à Paris ? "J'ai changé d'avis. Je vois bien tout ce qui peut être utilisé, j'ai bien compris que du côté de l'opposition, il y avait une manière de montrer du doigt. Je rappellerai qu'autour de 200 déplacements ont déjà été faits par le ministre de l'Agriculture que je suis. Je suis prêt à faire des comparaisons", se défend le porte-parole du gouvernement.

Stéphane Le Foll évoque "16 à 17 propositions" contenue dans son plan d'urgence. "La piste sur la question de l'endettement est évoquée, avec une piste (...) pour que les banques (...) puissent faire en sorte qu'on allège (l')endettement sur les remboursements d'annuités chez beaucoup d'éleveurs". "On va continuer à peaufiner l'ensemble du dispositif parce qu'il faut aussi qu'on négocie avec les établissements bancaires", précise-t-il.

À lire aussi

Stéphane Le Foll "rappelle que sur la viande porcine, on a atteint à peu près l'objectif. Il faut qu'on consolide ce qui s'est passé puisque l'objectif était de revenir à un prix d'1,40 euro pour le porc, on est aujourd'hui autour de 1,38. Sur la viande bovine on est plus loin du résultat puisque sur les objectifs de revalorisation de 20 centimes, on est autour de 7 centimes. On a donc un travail qui va continuer et une analyse qui sera faite sur la base de ce que va nous donner ce soir le médiateur". Ce dernier, désigné par Stéphane Le Foll, a planché sur un rapport sur la façon dont sont fixés les prix. Il va remettre son travail avec 24 heures d'avance, à la demande du ministre

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/