1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éleveurs en colère : "Il faut lever l'embargo russe", réclame Bruno Le Maire
2 min de lecture

Éleveurs en colère : "Il faut lever l'embargo russe", réclame Bruno Le Maire

REPLAY / INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Agriculture a rencontré les éleveurs sur les barrages en Normandie et fustige le comportement du gouvernement vis-à-vis de la fronde qui sévit dans la région.

Le député de l'Eure, Bruno Le maire, le 29 novembre 2014 à Paris
Le député de l'Eure, Bruno Le maire, le 29 novembre 2014 à Paris
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Éleveurs en colère : "Il faut lever l'embargo russe", réclame Bruno Le Maire
04:10
Julien Sellier

Le ministre de l'Agriculture actuel a entendu l'appel des éleveurs. Ce mardi 21 juillet, Stéphane Le Foll va se rendre à Caen pour les rencontrer afin de tenter de calmer la colère qui les anime à cause des prix de leur production. Une initiative qui ne devrait pas déplaire à Bruno Le Maire, ancien ministre de l'Agriculture, qui s'est indigné sur RTL de l'absence de Stéphane Le Foll lundi en Normandie, malgré l'appel lancé par les agriculteurs

Le "mépris du gouvernement" pour les paysans

D'autre part, un plan d'urgence a été lancé par François Hollande ce mardi afin d'aider les éleveurs et les producteurs de lait. Les mesures prises seront dévoilées en Conseil des ministres. Bruno Le Maire salue la démarche, qui vient, selon lui, un peu tard. 

C'est une réaction tardive qui traduit le mépris du gouvernement pour les paysans français

Bruno Le Maire

"Ça fait des semaines que l'on sait que l'agriculture française est dans une situation dramatique, déplore-t-il. C'est une réaction tardive qui traduit le mépris du gouvernement pour les paysans français". Le député normand se vante, lui, d'être allé à leur rencontre lundi

Mais surtout, il espère que "ce plan d'urgence sera à la hauteur des attentes des paysans et qu'il ne s'agira pas simplement de bonnes paroles mais d'actes et décisions fortes. Les paysans en ont besoin."

Quelles possibilités d'actions pour le ministre de l'Agriculture ?

À lire aussi

Dans les mêmes fonctions sous l'ère Sarkozy entre 2009 et 2012, Bruno Le Maire ne semble pas partager le sentiment d'impuissance avoué par Stéphane Le Foll la semaine dernière sur RTL : "Légalement aujourd'hui, je n'ai aucun moyen d'aller sanctionner une entreprise parce qu'elle n'appliquerait pas un accord. (...) Je n'ai pas le moyen de définir et d'imposer un prix", expliquait-il. Le candidat pressenti aux primaires à droite juge ce "constat d'impuissance dramatique". 

Je demande (...) une réunion des ministres de l'Agriculture européens dans l'urgence

Bruno Le Maire

Il se demande notamment pourquoi "des décisions qui aident les agriculteurs et leur permettent au bout du compte d'obtenir de meilleurs prix" n'ont pas été prises. Ses propositions à l'actuel ministre : se "porter garant du respect des engagements de prix qui ont été décidés dans son bureau par les distributeurs et les industriels". Mais surtout "se battre pour ouvrir le marché à l'exportation", comme il clame l'avoir fait pour le marché russe.

Seulement, un embargo est en cours en Russie contre différents pays européens (dont la France) sur la viande de porc, qui ne permet donc pas l'exportation. Il réclame alors "au président de la République et au ministre, une réunion des ministres de l'Agriculture dans l'urgence, qui permette d'ouvrir ces marchés". Il regrette que l'on se "batte sur d'autres sujets diplomatiques", comme la Grèce, et pas "diplomatiquement pour les agriculteurs français".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/