1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales : Marine Le Pen dénonce un "régime à l'agonie"
2 min de lecture

Élections régionales : Marine Le Pen dénonce un "régime à l'agonie"

REPLAY / RÉACTION - La présidente du Front national, largement battue en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie par Xavier Bertrand, a dénoncé les "liens occultes" et le "partage du pouvoir" après les désistements de certains candidats socialistes.

Marine Le Pen, le 20 novembre 2015
Marine Le Pen, le 20 novembre 2015
"Nous sommes bel et bien entrés dans un bipartisme", selon Marine Le Pen
00:34
Battue dans le Nord, Marine Le Pen dénonce "un régime à l'agonie"
05:27
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Largement en tête au soir du premier tour, Marine Le Pen a perdu son pari de remporter la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La présidente du Front national a été devancé par Xavier Bertrand après le retrait du candidat socialiste, Pierre de Saintignon. Un retrait décrié par Marine Le Pen qui évoque dès lors "un régime à l'agonie" face aux ententes entre Les Républicains et le Parti socialiste pour faire barrage à la montée du Front national. 

Car si la fille de Jean-Marie Le Pen a été devancée en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, c'est tout le parti frontiste qui s'est effondré au soir du second tour. Marion Maréchal-Le Pen, Florian Philippot, Sophie Montel ou Louis Alliot n'ont réussi à conserver le leadership dans leur région respective. "Les résultats concrets ont été vus au premier tour avec des victoires totales dans le Nord et dans le Sud notamment", regrette-t-elle.

La rédaction vous recommande

La présidente du parti frontiste exprime cependant sa gratitude à "toutes les Françaises et tous les Français qui ont apporté leur suffrage dès le premier tour des élections régionales". "Je vous félicite électeurs patriotes, courageux et déterminés, d'avoir su refuser les intimidations, l'infantilisation et les manipulations (...) Merci de vous être affranchis des mots d'ordre indécents, des campagnes de calomnies et de diffamations. Nous le savons, c'est le prix à payer pour l'émancipation d'un peuple", poursuit-elle. 

Nos listes passent de 9,19% à 30% confirmant la montée inexorable élection après élection du courant national

Marine Le Pen

Et malgré les résultats du second tour, Marine Le Pen garde en mémoire le premier tour où le Front national était arrivé en tête dans six régions différentes. "Le premier résultat concret a été obtenu dès le premier tour en provoquant par notre score l'éradication totale d'un Parti socialiste particulièrement malfaisant", dénonce-t-elle alors qu'elle note la progression constante de son parti au fil des élections. "Par rapport à la dernière élections régionales en 2010, nos listes passent de 9,19% à 30% confirmant la montée inexorable élection après élection du courant national dépassant même le nombre de suffrages réunis en 2012. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/