2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales : la menace du Front national dans le Grand Est inquiète le gouvernement

REPLAY - Florian Philippot glane de plus en plus d'intentions de vote dans le Grand Est, une région qui comme la PACA ou le Nord pourraient être dirigée par le Front national. Une perspective qui inquiète fortement le gouvernement.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
François Hollande et le gouvernement inquiets de la montée du FN pour les régionales Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et Julien Quelen

Invité de RTL lundi 19 octobre 2015, le président de la République François Hollande s'est montré inquiet quant aux élections régionales qui approchent et qui pourraient voir le Front national triompher dans plusieurs régions comme la PACA ou le Nord. "Une région qui serait dirigée par le Front national, cela aurait des conséquences. Je préfère le dire pour qu'il n'y ait pas de surprise, pour que chacun soit bien informé. On ne joue pas avec ce type de comportement ou de vote simplement pour envoyer un avertissement parce qu'on n'est pas content, parce qu'il y a de la colère. Chaque citoyen est responsable", avait-il lancé sur un ton ferme. 

Le Grand Est vient se rajouter à la liste

Mais l'inquiétude du gouvernement vis-à-vis de la montée du Front national dans les intentions de vote n'est pas appelée à diminuer. Au contraire, la crainte est désormais d'autant plus grande que le Grand Est, qui supporte mal la fusion des nouvelles régions, devient de plus en plus favorable au vice-président du parti d'extrême droite Florian Philippot. Une région qui ne figurait pas il y a encore quelques semaines sur les radars du gouvernement mais qui, avec ses 5 millions et demi d'habitants, constitue un véritable potentiel électoral pour le FN en constante progression, et qui réalise dans cette région son troisième meilleur score national. 

Dans un contexte politique plus que favorable, avec une gauche affaiblie qui rend la porosité des électeurs encore plus forte avec le FN, et une droite qui digère mal l'affaire Morano, certains électeurs républicains hésitent même, de leur propre aveu, à glisser dans l'urne un bulletin Philippot. Un scénario noir que redoute l'exécutif, angoissé à l'image de Manuel Valls qui se dit lui-même inquiet. Le Premier ministre est d'ailleurs sur le point d’organiser comme pour les départementales un nouveau tour de France des régions jugées les plus sensibles avec en point d'orgue la PACA, le Nord et précisément le Grand Est.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Champagne Ardennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants