1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : Valérie Debord proposée par Nicolas Sarkozy pour remplacer Nadine Morano
1 min de lecture

Élections régionales 2015 : Valérie Debord proposée par Nicolas Sarkozy pour remplacer Nadine Morano

Nadine Morano n'a pas adressé de lettres d'excuses pour ses propos sur la "race blanche" et va donc être exclue des listes régionales.

Nadine Morano : je crois que Nicolas Sarkozy a fait une faute politique majeure
Nadine Morano : je crois que Nicolas Sarkozy a fait une faute politique majeure
Crédit : VASILY MAXIMOV / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Nicolas Sarkozy lui avait adressé un ultimatum mardi lors du Bureau politique du parti Les Républicains. "Si tu exprimes tes regrets, la situation sera reconsidérée par la Commission nationale des investitures (CNI)", avait prévenu le président du parti. Mais Nadine Morano n'a pas adressé de lettre d'excuses pour ses propos sur la France "pays de race blanche" et son exclusion des listes aux régionales dans le Grand Est a été actée ce mercredi soir 7 octobre par la CNI.

En ouverture de la CNI, convoquée par Nicolas Sarkozy à la demande des candidats de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, notamment Philippe Richert, candidat à la présidence du Grand Est, l'ancien chef d'État a déclaré qu'il proposait le nom de l'ex-députée Valérie Debord pour conduire la liste LR en Meurthe-et-Moselle en remplacement de Nadine Morano, selon des participants.

Nadine Morano absente

La députée européenne était elle-même absente de la CNI pour cause de session mensuelle du Parlement à Strasbourg. "Il se trouve que mercredi, le président de la République et Angela Merkel (sont) à Strasbourg pour s'exprimer sur la question de migrants et je serai là où je dois être, c'est-à-dire à assumer mes fonctions et donc au Parlement européen et non pas à venir dans une commission traiter de problèmes politiciens", avait-t-elle prévenu mardi sur France 2.

Nicolas Sarkozy lui avait demandé à plusieurs reprises de s'excuser pour ses propos tenus le 26 septembre dans l'émission "On n'est pas couché". Elle a finalement refusé, arguant que personne ne la ferait "renier" le général de Gaulle. Dimanche soir, elle a d'ailleurs été se recueillir sur sa tombe, à Colombey-les-deux-Eglises.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/