1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : malgré le report de voix, le score de la gauche reste décevant au niveau national
2 min de lecture

Élections régionales 2015 : malgré le report de voix, le score de la gauche reste décevant au niveau national

L'union de la gauche n'est pas parvenue à passer devant la droite au niveau national, ce qui ne l'empêche pas de prendre la tête de 2 régions où elle était donnée perdante.

Un électeur dans un bureau de vote en Alsace, le 13 décembre 2015
Un électeur dans un bureau de vote en Alsace, le 13 décembre 2015
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

L'union de la gauche n'aura pas suffi face à ses rivaux au niveau national. Alors que l'union de la droite obtient 40,3% des voix sur les 13 régions métropolitaines, la gauche, elle, n'en remporte que 31,2%. Ce score la rapproche donc davantage du score du Front national, qui obtient 28,7% des voix. Des résultats loin de faire de la gauche le "premier parti de France", comme l'avait déclaré le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à l'issue du premier tour, dimanche 6 décembre.

Dans le détail, les reports de voix n'ont rien donné dans quatre régions : en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, où le candidat d'union de la gauche Jean-Pierre Masseret obtient 15,2 % des voix seulement contre 48,4% pour Philippe Richert (LR - UDI - MoDEM). Mais également en Auvergne-Rhônes-Alpes, où le socialiste Jean-Jack Queyranne (PS), qui obtient 35,8% des suffrages, est battu par la liste de Laurent Wauquiez (40,8%). En Île-de-France, où Claude Bartolone a fusionné ses listes avec le Front de gauche et EELV, les reports de voix n'ont pas été suffisants. La liste de Valérie Pécresse l'emporte ainsi (44%) face à la sienne. En Normandie enfin, la liste de l'union de la gauche de Nicolas Mayer-Rossignol (36,08%) est battue de peu par la liste d'Hervé Morin (36,43%).

Suivez en direct les élections régionales 2015 sur RTL.fr

La gauche arrache deux régions à l'Union de la droite

Malgré cette défaite au niveau national, l'union de la gauche a cependant réussi à déborder la droite dans deux régions : le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté, où le PS arrivait pourtant derrière le Front national et la droite lors du premier tour. Un retournement de situation qui s'est joué à très peu de voix : en Centre-Val de Loire, la liste de François Bonneau (PS) obtient 35,4% des suffrages contre 34,5% pour la liste d'union de la droite de Philippe Vigier.

Dans cette élection au coude-à-coude, l'union du parti socialiste avec les écologistes et les autres partis de gauche a été décisive. Au premier tour, la liste d'EELV et du PCF représentaient à elles deux 11% des voix, un score important qui a pesé dans la balance au second tour.

La Bretagne et le Grand Sud-Ouest restent à gauche

À lire aussi

Les régions qui étaient déjà acquises à la gauche au premier tour restent sans surprise dans le même camp : la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, où la liste de gauche d'Alain Rousset (44,3%) l'emporte contre la liste d'Union de la droite de Virginie Calmels (34,0%) et la Bretagne, où le socialiste Jean-Yves Le Drian remporte les élections (51,4%) face à Marc Le fur (29,7%).

Retrouvez les résultats des élections régionales 2015, région par région, sur notre carte interactive.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/