1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : les Républicains et le centre en tête au premier tour, le FN devancerait le PS
1 min de lecture

Élections régionales 2015 : les Républicains et le centre en tête au premier tour, le FN devancerait le PS

Selon un sondage pour "Le Parisien-Aujourd'hui en France"/BFMTV, l'alliance des Républicains et du centre récolterait 35% des suffrages, 9 points devant le parti frontiste.

Valérie Pécresse est la tête de liste des Républicains en Île de France pour les prochaines élections régionales
Valérie Pécresse est la tête de liste des Républicains en Île de France pour les prochaines élections régionales
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Christophe Chafcouloff & AFP

Plus d'un électeur sur trois pencherait pour les Républicains et leurs alliés centristes au premier tour des élections régionales s'il avait lieu dimanche. Telle est l'une des principales tendances qui se dégage d'un sondage Odoxa Le Parisien-Aujourd'hui en France/BFMTV publié dimanche 27 septembre, qui place le Front national devant le Parti socialiste avec 26% des suffrages exprimés contre 23% seulement pour le parti du gouvernement.

"Si le premier tour des élections régionales avait lieu dimanche prochain pour laquelle des listes suivantes y aurait-il le plus de chance que vous votiez?" A cette question, 35% des sondés ont répondu "une liste soutenue par Les Républicains, le Modem et l'UDI".

Le réservoir de votes du PS s'amenuise

Derrière les trois grand partis qui monopolisent 84% des suffrages exprimés, le Front de Gauche en recueillerait 7%, Europe Ecologie-Les Verts 3%, soit autant que Debout la France, l'extrême gauche 2%, selon les résultats de cette enquête. 27% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote, a précisé l'institut. Outre "un rapport de force ultra-favorable à la droite parlementaire", les auteurs du sondage voient dans ces éléments la possibilité pour le FN, "s'il confirmait ce score en décembre", de dépasser le résultat des départementales, et considèrent que "le problème principal du PS réside dans la faiblesse du réservoir des voix de gauche en vue des seconds tours".

Enquête réalisée par internet les 24 et 25 septembre auprès d'un échantillon de 929 inscrits sur les listes électorales issu d'un échantillon de 1.005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus(méthode des quotas). Dans un échantillon de 1.000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5%, selon l'institut Odoxa.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/