3 min de lecture François Fillon

Élections régionales 2015 : François Fillon souhaite "un programme de rupture"

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Pour l'ancien premier ministre et député Les Républicains, "il ne suffit pas de simples coups de menton pour contrer le Front national".

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
"La clef du redressement national, c'est l'économie", juge François Fillon Crédit Image : / Frédéric Bukajlo / Abacapress pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Claire Gaveau

Au lendemain des élections régionales au cours desquelles la droite est arrivée en tête des suffrages devant le Parti socialiste et le Front national, François Fillon se montre très prudent. "Je voudrais me réjouir des élections de plusieurs de mes amis, dont celle de Valérie Pécresse, signe d'une belle victoire personnelle", déclare-t-il avant de se tourner vers l'avenir.

Un avenir encore incertain alors que l'élection présidentielle se profile en 2017. "On est dans un pays en crise, avec un chômage record, des impôts insupportables et le sentiment de ne pas être en sécurité", commente-t-il, avant d'évoquer une véritable "alternative politique". "Nous devons proposer aux Français une alternative politique qui repose sur un programme précis, sérieux, crédible. Un programme de rupture, de changement radical", explique-t-il au micro de RTL.

Quel chef pour Les Républicains ?

Mais malgré sept régions remportées en France métropolitaine, la question d'un véritable leader se pose dans les rangs des Républicains à quelques mois de la primaire. Certains spécialistes évoquent même "une victoire en demi-teinte pour Nicolas Sarkozy. Mais celui qui rêve de l'Élysée reste discret quant à son opposition avec le prédécesseur de François Hollande. "Le gouvernement n'a plus le temps de prendre des mesures qui permettent de changer la donne, l'opposition doit donc travailler dessus. La démonstration est faite qu'il n'y a pas une alternance crédible incarnée par l'opposition. Nous devons donc accélérer le travail", alimente-t-il balayant d'un revers les questions sur le calendrier de la primaire républicaine.

À lire aussi
François Fillon, à Caen le 16 mars 2017 La Curiosité Est Un Vilain Défaut
Qui est vraiment François Fillon ?

Se mettre d'accord sur un programme de rupture, soit pas un programme qui se contente de coups de menton pour contrer le Front national

François Fillon
Partager la citation

Mais à l'heure où l'abstention se pose en premier parti de France et où le Front national ne cesse de prendre de l'importance, avec un nouveau nombre record de votes exprimés en faveur du parti de Marine Le Pen, François Fillon fait front. "Le travail de l'opposition, c'est continuer à s'opposer et mettre en commun les projets des uns et des autres. Le fond du sujet, c'est comment se mettre d'accord sur un programme de rupture. Soit, pas un programme qui se contente de coups de menton pour contrer le Front national", dénonce-t-il.

Liberté économique et autorité de l'État

Et si le Parti socialiste et le Front national se postent en principaux adversaires des Républicains, l'ancien premier ministre refuse cette distinction. "Il faut rassembler les Français autour d'un projet crédible. Il ne faut pas oublier qu'il y a à peine la moitié des Français qui ont voté à ces élections régionales", lance-t-il affirmant que "la ligne est simple". "D'un côté la liberté économique et de l'autre l'autorité de l'État. C'est sur ces deux piliers qu'il faut bâtir le projet car la clé du redressement, c'est l'économie. C'est en gardant un équilibre entre ces deux sujets que l'on peut réussir", estime-t-il.

Il existe un phénomène d'accoutumance à ce vote Front national et le risque existe

François Fillon
Partager la citation

Réussir et donc contrer la montée du Front national qui ne cesse de progresser élection après élection, malgré un nouvel échec de conquête d'une région. "Il existe un phénomène d'accoutumance à ce vote et le risque existe, je ne vais pas me transformer en voyance. Si le chômage ne baisse pas, si l'économie ne se redresse pas alors oui le pays peut se tourner vers cet extrême", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Les Républicains Élections régionales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780843620
Élections régionales 2015 : François Fillon souhaite "un programme de rupture"
Élections régionales 2015 : François Fillon souhaite "un programme de rupture"
REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Pour l'ancien premier ministre et député Les Républicains, "il ne suffit pas de simples coups de menton pour contrer le Front national".
https://www.rtl.fr/actu/politique/elections-regionales-2015-francois-fillon-souhaite-un-programme-de-rupture-7780843620
2015-12-14 08:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BKSS3J_q4D3SXZLyB-il0A/330v220-2/online/image/2015/1214/7780844481_francois-fillon-invite-de-rtl-le-14-decembre-2015.png