2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 en Île-de-France : Claude Bartolone porte plainte contre Valérie Pécresse pour irrégularités

Des tracts pour la campagne de Valérie Pécresse auraient été diffusés par une maire Les Républicains de Seine-et-Marne.

Valérie Pécresse est la tête de liste des Républicains en Île de France pour les prochaines élections régionales
Valérie Pécresse est la tête de liste des Républicains en Île de France pour les prochaines élections régionales Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

L'équipe de Claude Bartolone (PS) a annoncé, jeudi 1er octobre, qu'elle allait saisir la justice après avoir fait constater qu'une mairie Les Républicains de Seine-et-Marne servait de point de distribution de tracts de campagne de Valérie Pécresse. "Nous allons saisir le procureur de la République (de Meaux) afin qu'une enquête soit ouverte", a déclaré Luc Carvounas, directeur de campagne du candidat socialiste aux régionales en Île-de-France, lors d'une conférence de presse.

"Qui est le passeur de commande auprès de cette maire (Nicolle Conan, ndlr), suppléante de Jean-François Copé, dans le département de Christian Jacob ? Qui, dans le staff de campagne de la candidate de Nicolas Sarkozy, est responsable ?", s'est interrogé Luc Carvounas. L'équipe de Claude Bartolone a été prévenue par des agents territoriaux de mairies, restées à gauche en 2014, sollicitées parmi une vingtaine d'autres du canton, par le service élections de Lizy-sur-Ourcq pour venir chercher "des tracts pour les élections régionales", selon le courriel rendu public. Des tracts qui se sont avérés êtres ceux de Valérie Pécresse avec son programme pour les territoires ruraux.

4.000 tracts de Valérie Pécresse

Un huissier a été mandaté pour établir une constatation dès jeudi matin. "Ma stupéfaction a été totale lorsque la maire a reçu l'huissier de justice dans son bureau, l'a emmené au sein de son service des élections, a ouvert l'armoire où il y avait près de 4.000 tracts de la candidate de Nicolas Sarkozy !", a raconté Luc Carvounas. Selon lui, "on est en face d'un vrai dispositif à l'échelle départementale de distribution de documents politiques, or c'est totalement interdit par le code électoral, c'est un délit, cela relève du pénal". "C'est un détournement de moyens publics, des dons illicites : aucune personne morale autre qu'un parti politique ne peut faire une campagne électorale, c'est totalement proscrit. En droit, c'est la tête de liste régionale qui est comptable", a-t-il souligné.

Au nom de Claude Bartolone, Luc Carvounas entend aussi saisir le préfet "pour qu'il nous dise très vite quel dispositif il va mettre en oeuvre pour garantir le bon déroulement de la campagne et du scrutin en Seine-et-Marne". Enfin, il va "alerter la commission des comptes de campagne pour qu'elle verse ces éléments au dossier" et un recours sera envisagé dès la clôture des comptes sur cette base. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Valérie Pécresse Île-de-France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants