3 min de lecture Guadeloupe

Élections régionales 2015 en Guadeloupe : ce que proposent les candidats

ÉCLAIRAGE - À quelques jours des élections régionales, focus sur les principaux arguments des candidats en Guadeloupe sur les thématiques de l'emploi, des transports et de la santé.

Le conseil régional de Guadeloupe
Le conseil régional de Guadeloupe Crédit : AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Quand la grande majorité des régions est peut-être sur le point de basculer de gauche à droite, la Guadeloupe fait figure d'exception. Ce sont deux candidats de gauche qui caracolent en tête des sondages, selon les dernières estimations. Victorin Lurel, le président socialiste sortant, est crédité de 41% des voix mais son rival Ary Chalus, député divers gauche, fait la course en tête avec 43% des intentions de vote.

L'ancien ministre des Outre-Mer du gouvernement de Jean-Marc Ayrault est attaqué sur son bilan à la tête du Conseil général de Guadeloupe par Ary Chalus. Le parlementaire l'accuse ne pas avoir tenu ses promesses de campagne.

Environnement : la surenchère du programme le plus vert

Les deux rivaux ont multiplié les propositions pour faire de la Guadeloupe une région à la pointe en matière d'environnement. Victorin Lurel (PS) veut doter l'ensemble du parc immobilier de panneaux photovoltaïques pour obtenir un bilan énergétique positif et construire "50 kilomètres de routes solaires" alimentées par des revêtements photovoltaïques.

Son rival Ary Chalus pointe les carences de la région en matière de recyclage. Il dénonce "un coût de collecte et de traitement plus élevé de 91%" que la moyenne nationale. Le député souhaite que la région guadeloupéenne atteigne l'objectif de 50% des déchets recyclés dans l'île d'ici 2020. Le favori des sondages milite aussi en faveur d'une stratégie de "croissance verte" en valorisant une industrie agroalimentaire respectueuse de la biodiversité de l'île.

Économie : donner plus d'ampleur au tourisme

À lire aussi
Poste de police (illustration) faits divers
Guadeloupe : quatre lycéens mis en examen pour "viol en réunion"

Selon le rapport annuel de la Cour des comptes de février 2014, le tourisme ne représente que 7 % du PIB de la Guadeloupe. Les deux favoris pour le scrutin des 6 et 13 décembre ont chacun apporté leurs propositions pour donner un coup de pouce à ce secteur clé pour relancer l'économie. S'il est réélu, Victorin Lurel promet de construire "3 à 5 grands hôtels de standard international" au cours de son mandat. Un partie du budget de la région serait aussi allouée à la rénovation du parc hôtelier existant.


Ary Chalus avance qu'il existe un parc hôtelier inexploité dans l'île et souhaite rouvrir les établissements actuellement fermés. Le challenger de Victorin Lurel cible tout particulièrement la petite île de Marie-Galante, qui possède un parc hôtelier vacant.

La lutte contre les discriminations sexuelles

Le candidat socialiste veut créer un "observatoire local des discriminations faites aux femmes", notamment pour remédier aux inégalités dans le monde professionnel. Victorin Lurel souhaite par ailleurs lancer "un grand plan de lutte contre les violences faites aux femmes". Pour lutter contre l'obésité et la sédentarité, il annonce aussi la création de "parcours de santé" sur l'ensemble de son territoire.

Ary Chalus a préféré axer sa campagne sur l'emploi et la formation professionnelle. En militant pour l'alternance et l'apprentissage, le candidat divers gauche désire que "toutes les formations soient accompagnées d'une certification professionnelle". Pour faciliter la tâche aux demandeurs d'emploi, il souhaite aussi mettre en place "un tableau de bord en temps réel de l'offre de formation".

La liste des candidats à la présidence de la région Guadeloupe : Laurent Bernier, tête de liste Les Républicains - Union des Démocrates et Indépendants - Mona Cadoce, tête de liste du Parti Communiste Guadeloupéen - Ary Chalus, tête de liste Divers Gauche - Marc Guille, tête de liste du Front national, Victorin Lurel, tête de liste  Parti socialiste - Marie-Christine Mirre-Quidal, tête de liste Union pour la Libération de la Guadeloupe - Jean-Marie Nomertin, tête de liste Combat ouvrier (CGTC) - Alain Plaisir, tête de liste Alternative Populaire et Citoyenne (extrême-gauche) - Mélina Saymour, tête de liste Ambition Guadeloupe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guadeloupe Environnement Tourisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants