2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : le soutien discret d'Alain Juppé à Virginie Calmels

INTERVIEWS - Avant le meeting du 14 octobre à Limoges, le maire de Bordeaux s'était tenu à distance de sa première adjointe depuis le début de la campagne.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé étaient présents aux côtés de Virginie Calmels pour son meeting à Limoges le 14 octobre.
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé étaient présents aux côtés de Virginie Calmels pour son meeting à Limoges le 14 octobre. Crédit : PASCAL LACHENAUD / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Réunir les deux prétendants les plus sérieux à la primaires des Républicains en 2016 est une prouesse. Après Valérie Pécresse en Île-de-France, c'est Valérie Calmels qui s'est affichée en compagnie de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé pour son meeting de campagne à Limoges, mercredi 14 septembre. Si l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy est une figure bien identifiée de la droite, on connait beaucoup moins la candidate des Républicains dans la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Pour sa première campagne électorale, la protégée du maire de Bordeaux s'est pourtant affranchie de son tuteur. Avant le meeting de Limoges, Alain Juppé ne s'était pas encore directement impliqué dans la campagne de son poulain. Il s'agirait, selon les proches d'Alain Juppé, d'une prise de distance très réfléchie. "Je pense que ce serait une erreur fondamentale de la mettre sous tutelle", confie Benoist Apparu, contacté par RTL.fr.

Ce serait une erreur fondamentale de la mettre sous tutelle

Benoist Apparu, à propos de Virginie Calmels
Partager la citation

Pour le maire de Châlons-en-Champagne, Alain Juppé n'a pas vocation à "chaperonner" la campagne des régionales en dehors de ses terres bordelaises, au risque de "cramer" sa candidate. Virgnie Calmels a déjà très bien négocié le lancement de sa campagne, selon l'entourage du maire de Bordeaux. "Elle ne peut pas faire mieux pour l'instant", affirme Gilles Boyer, l'un des hommes liges d'Alain Juppé, à RTL.fr. Celui qui se qualifie "d'homme de l'ombre" du maire de Bordeaux révèle qu'Alain Juppé suit de très près la campagne de sa protégée.

"Il l'a vu évoluer depuis le début de sa carrière politique et il lui accorde toute sa confiance aujourd'hui", poursuit Gilles Boyer. Le clan Juppé reconnait que la partie est loin d'être gagnée pour Virginie Calmels face Alain Rousset (PS), un vieux briscard bien implanté dans le secteur. Mais Alain Juppé a mis son réseau au service d'une candidate qui n'était même pas encartée à l'UMP au moment de son investiture.

Le pari d'une candidate de la société civile

À lire aussi
Alain Duhamel corse
Alain Duhamel : "La spécificité corse est une réalité et la violence corse est une calamité"

Faute d'appartenir au sérail, l'ancienne patronne d'Endemol a connu des débuts très difficiles lorsqu'elle est sortie du giron juppéiste. Plusieurs cadres de l'UMP s'étaient opposés à la nomination de Virginie Calmels en avril dernier. Henri Guaino n'avait pas hésité à attaquer la Parisienne sur son passé à la tête du groupe de production télévisuelle, comme l'a révélé le JDD.

Mais le profil de Virginie Calmels sera un avantage pour la campagne en cours, selon le clan Juppé. "En venant du privé, elle a plus de capacité à passé du dire au faire", se persuade Benoist Apparu, en comparaison avec une classe politique plein de "champions du discours". Pour Gilles Boyer, Virgine Calmels apporte "une nouveauté et une expérience" qui contrastent avec le profil uniquement politique d'Alain Rousselet. Si Les Républicains reconnaissent que la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes "ne sera pas la première à basculer", plus personne n'ose remettre en question la légitimité de Virginie Calmels.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Les Républicains Alain Juppé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants