2 min de lecture Transports

Élections régionales 2015 dans le Centre-Val-de-Loire : ce que proposent les candidats

ÉCLAIRAGE - À quelques jours du scrutin, les listes ont dévoilé leurs propositions. Emploi, éducation, transport... Voici les principaux arguments des candidats.

Philippe Vigier, député d'Eure-et-Loir.
Philippe Vigier, député d'Eure-et-Loir. Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

La région Centre sera rebaptisée Centre-Val-de-Loire au 1er janvier 2016 mais comptera toujours six départements : le Cher, l'Eure-et-Loire, l'Indre, l'Indre-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret. Si le Conseil régional est à gauche depuis 1998, la tendance des dernières élections départementales - où la droite a raflé les six départements - va peut-être se confirmer aux élections régionales des 6 et 13 décembre.

Selon un sondage BVA, la liste LR-UDI conduite par Philippe Vigier est créditée de 40% des voix au second tour. Dans une région encore très rurale, la campagne est centrée sur les transports, l'éducation et l'environnement.

Transport : moderniser et adapter le réseau ferroviaire

La gestion des transports publics concentre toute l'attention des candidats en Centre-Val-de-Loire. Philippe Vigier appelle à la création d'un pass unique "à prix réduit", baptisé Navicentre, pour pouvoir accéder à tous les moyens de transports publics de la région. François Bonneau (PS-PRG) souhaite favoriser les jeunes en leur accordant un tarif unique et une réduction de 50% sur tous les trajets.

Les candidats Alix Penloup (Debout la France) et Charles Fournier (EELV) insistent sur la nécessité d'instaurer la gratuité des transports scolaires. Thierry Fouquiau (UPR) préfère pointer le besoin de maintenir et rénover les lignes TER existantes pour ne pas faire "la même erreur que les Britanniques" qui souffre aujourd'hui d'un "matériel en mauvais état qui a causé de nombreux accidents".

Éducation : les candidats mettent l'accent sur l'apprentissage

À lire aussi
indre-et-loire
Coronavirus : les hôpitaux du Centre-Val de Loire sous tension

L'accompagnement des jeunes vers le monde professionnel est sur la bouche tous les candidats en Centre-Val-de-Loire. Le candidat UPR expose sa volonté de "prioriser les crédits à l'apprentissage vers les jeunes les moins diplômés et simplifier les démarches administratives pour l'apprentissage". Avec Debout la France, Alix Penloup préfère créer "un fonds des apprentis" pour mettre gratuitement à disposition des entreprises "des apprentis régionaux".

La tête de liste EELV, Charles Fournier, milite pour une réorientation de la formation professionnelle et l'apprentissage vers "des filières vertes" et pour la création d'une école supérieure de la transition écologique. Le président socialiste sortant, François Bonneau, garantit qu'un ordinateur et une tablette à disposition de tous les lycéens et apprentis.

Environnement et économie : mettre en valeur les circuits courts

Dans une région encore très agricole, plusieurs candidats militent pour les circuits courts dans l’approvisionnement des cantines scolaires. Philippe Vigier réclame "50% minimum" de produits locaux tandis que Charles Fourrier souhaite "tendre vers le 100% bio et local". Le candidat écologiste demande au Conseil régional de prendre position contre "la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires au-delà de 40 ans".

Le candidat socialiste François Bonneau met en avant la possibilité de valoriser un "bâtiment durable" inciter les habitants du Centre-Val-de-Loire à adopter des logements plus économes en énergie. Il souhaite aussi que sa région devienne une "pionnière sur l’économie 'verte' de demain en favorisant le développement de 'process' innovants sur les énergies alternatives ou les matériaux du futur."

La liste des candidats à la présidence de la région Centre-Val-de-Loire : François Bonneau, tête de liste Parti socialiste - Thierry Fouqiau, tête de liste Union Populaire Républicain - Charles Fournier, tête de liste Europe Écologie - Les Verts - Philippe Loiseau, tête de liste Front national - Farida Megdoud, tête de liste Lutte Ouvrière, Alix Penloup, tête de liste Debout la France - Nicolas Sansu, tête de liste Parti communiste français - Philippe Vigier, tête de liste Les Républicains - Union des Démocrates et Indépendants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Environnement Philippe Vigier
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants