6 min de lecture Élections départementales

Élections départementales : pas de surprise au "troisième tour", retrouvez tous les présidents élus

Les présidents des conseils départementaux ont été élus ce jeudi 2 avril lors du "troisième tour" des élections départementales. Il n'y a pas eu de grandes surprises dans les résultats. Retrouvez la liste complète des présidents élus.

Maurice Chabert (apparenté UMP) élu président du conseil départemental du Vaucluse jeudi 2 avril à Avignon
Maurice Chabert (apparenté UMP) élu président du conseil départemental du Vaucluse jeudi 2 avril à Avignon Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

Les conseils départementaux ont élu, ce jeudi 2 avril, leurs présidents, ce qui a dans l'ensemble confirmé les résultats des élections départementales des 22 et 29 mars. Néanmoins, certains départements où aucun parti n'avait obtenu la majorité absolue des sièges étaient encore dans l'incertitude quant à l'identité et l'étiquette de leur président.

C'était le cas de la Lozère, seul département de France qui pouvait basculer de droite à gauche. Ce jeudi, Sophie Pantel (PS) a finalement été élue alors que le scrutin de ce troisième tour était rendu incertain par deux élus "sans étiquette" qui n'avaient pas choisi quel président ils souhaitaient soutenir.

Baylet renonce au Tarn-et-Garonne, la Corrèze bascule officiellement à droite

Dans l'Aisne, département également indécis, c'est Nicolas Fricoteaux (UDI) qui a remporté l'élection au troisième tour des votes des conseillers départementaux grâce à une majorité relative.

Dans le Tarn-et-Garonne, Jean-Michel Baylet (PRG) a renoncé à la présidence après avoir passé 30 ans à la tête du conseil général. Le candidat soutenu par la droite, Christian Astruc, a donc été élu au premier tour à 18 voix contre 12.

À lire aussi
élections
Coronavirus : les élections départementales et régionales seront-elles maintenues ?

En Corrèze, Pascal Coste (UMP) était le seul candidat en lice et a donc été élu, confirmant la passage du fief de François Hollande de gauche à droite.

Dans le Gard, le candidat UMP s'est retiré avant le dernier tour de vote au profit de Denis Bouad (PS) qui a donc battu le candidat du FN pour la présidence du département. Le député "Rassemblement bleu Marine", Gilbert Collard, a dénoncé cette manœuvre. "À quoi bon voter UMP ?", s'est-il demandé sur Twitter.

L'UMP remporte le Vaucluse

Le Vaucluse était convoité par le Front national mais c'est finalement l'UMP qui remporte une élection très serrée.

Dans les Bouches-du-Rhône, Martine Vassal (UMP), succède à Jean-Noël Guérini (PS) qui a passé dix-sept à la tête du département avant la défaite électorale de dimanche. Dans le Val-de-Marne, Christian Favier (PCF), a été réélu dans le dernier département communiste de France. Dans les Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian (UMP), ancien secrétaire général de l'UMP, a également été réélu. 

Tous les présidents des conseils départementaux

Ain : Damien Abad (UMP) a été élu.
Aisne : Nicolas Fricoteaux (UDI) élu (voir plus-haut).
Allier : Gérard Dériot (apparenté UMP), sénateur de l'Allier a été élu.
Alpes-de-Haute-Provence : Gilbert Sauvan (PS).
Hautes-Alpes : Jean-Marie Bernard (UMP) a battu le candidat Divers droite au second tour grâce aux voix de la gauche.
Alpes-Maritimes : Éric Ciotti (UMP), réélu avec 50 voix sur 54 possibles.
Ardèche : Hervé Saulignac (PS) réélu.
Ardennes : Benoît Huré (UMP) réélu.
Ariège : Henri Nayrou (PS) réélu.
Aube : Philippe Adnot (DVD) a été réélu.
Aude : André Viola (PS) a été réélu.
Aveyron : Jean-Claude Luche (UDI) élu.
Bouches-du-RhôneMartine Vassal (UMP) succède à Jean-Noël Guérini (PS) (voir plus-haut).
Calvados Jean-Léonce Dupont (UDI) a été réélu.
Cantal : Vincent Descoeur (UMP) a été réélu avec 22 voix à 8.
Charente : François Bonneau (DVD) a été élu de peu 20 voix à 18.
Charente-MaritimeDominique Bussereau (UMP), ancien ministre des Transports, a été réélu.
Cher : Michel Autissier (UMP), a été élu dans un département qui bascule de gauche à droite.
Corrèze : Pascal Coste (UMP) élu (voir plus-haut).
Corse-du-Sud : Pierre-Jean Luciani (DVD) a été élu après trois tour de scrutins.
Haute-Corse : François Orlandi (PRG) a été réélu au premier tour.
Côte d'Or : François Sauvadet (UDI) a été réélu pour un troisième mandat.
Côtes d'Armor : Alain Cadec (UMP), a été élu dans ce département qui a basculé de gauche à droite.
Creuse : Valérie Simonet (UMP) a été élue dans ce département également passé à droite.
Dordogne : Germinal Peiro (PS) nouveau président.
Doubs : Christine Bouquin (droite) a été élue pour la première fois.
Drôme : Patrick Labaune (UMP), nouveau président.
Eure : Sébastien Lecornu (UMP), a été élu dans ce département qui a basculé de gauche à droite.
Eure-et-Loir : Albéric de Montgolfier (UMP).
Finistère : Nathalie Sarabezolles (PS) élue à l'issue de trois tours de scrutin.
Gard : Denis Bouad (PS) élu (voir plus-haut).
Haute-Garonne : Georges Méric (PS), nouveau président.
Gers : l'ancien ministre de l'Écologie sous François Hollande Philippe Martin (PS) a été élu.
Gironde : Jean-Luc Gleyze (gauche) élu.
Hérault : Kléber Mesquida (PS) a été élu avec 36 voix sur 50 possibles.
Ille-et-Vilaine : Jean-Luc Chenut (PS) élu.
Indre : Louis Pinton (UMP) a été élu à 20 voix contre 6.
Indre-et-Loire : Jean-Yves Couteau (UDI) a été élu.
Isère : Jean-Pierre Barbier (UMP).
Jura : Clément Pernot (droite et centre)
Landes : Henri Emmanuelli (PS), à la tête du département depuis 1982 hormis une césure de deux ans, a été réélu.
Loir-et-Cher : Maurice Leroy (UDI).
Loire : Bernard Bonne (UMP).
Haute-Loire : Jean-Pierre Marcon (apparenté UMP).
Loire-Atlantique : Philippe Grosvalet (PS), a été réélu.
Loiret : Hugues Saury (apparenté UMP).
Lot : le sortant dissident Serge Rigal (ex-PS) a été élu.
Lot-et-Garonne : Pierre Camani (PS).
Lozère : Sophie Pantel (PS, voir plus haut).
Maine-et-Loire : Christian Gillet (UDI) élu.
Manche : Philippe Bas (UMP).
Marne René-Paul Savary (UMP), réélu avec 34 voix sur 46.
Haute-Marne : Bruno Sido (UMP).
Mayenne : Olivier Richefou (UDI).
Meurthe-et-Moselle : Mathieu Klein (PS) a été réélu.
Meuse : Claude Léonard (UMP).
Morbihan : François Goulard (UMP).
Moselle Patrick Weiten (UDI) a été réélu.
Nièvre : Patrice Joly (PS).
Nord : Jean-René Lecerf (UMP), nouveau président dans l'ex-bastion de la gauche.
Oise : Edouard Courtial (UMP)
Orne : Alain Lambert (UDI).
Pas-de-Calais : Michel Dagbert (PS) a été élu.
Puy-de-Dôme : Jean-Yves Gouttebel (PRG).
Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre (MoDem).
Hautes-Pyrénées : Michel Pelieu (PRG).
Pyrénées-Orientales : Hermeline Malherbe (PS), présidente depuis 2010, a été réélue.
Bas-Rhin : Frédéric Biery (UMP).
Haut-Rhin : Éric Straumann (UMP).
Rhône : Christophe Guilloteau (UMP).
Saône-et-Loire : André Accary (UMP).
Haute-Saône : Yves Krattinger (PS).
Sarthe : Dominique Le Mener (UMP).
Savoie : Hervé Gaymard (UMP).
Haute-Savoie : Christian Monteil (DVD).
Seine-Maritime : Pascal Martin (UDI).
Seine-et-Marne : Jean-Jacques Barbaud (UMP).
Yvelines : Pierre Bedier (UMP).
Deux-Sèves : Gilbert Favreau (UMP).
Somme : Laurent Somon (UMP), élu au premier tour.
Tarn : Thierry Carcenac (PS).
Tarn-et-Garonne : Christian Astruc (Divers, soutenu par la droite).
Var : Marc Giraud (UMP).
Vaucluse : Maurice Chabert (UMP, voir plus-haut).
Vendée : Yves Auvinet (DVD).
Vienne : Bruno Belin (UMP).
Haute-Vienne : Jean-Claude Leblois (PS), nouveau président.
Vosges : Franck Vannson (UMP).
Yonne : André Villiers (UDI).
Territoire de Belfort : Florian Bouquet (UMP).
Essonne : François Durovray (UMP).
Hauts-de-Seine : Patrick Devedjian (UMP, voir plus-haut).
Seine-Saint-Denis : Stéphane Troussel (PS).
Val-de-Marne : Christian Favier (PCF, voir plus haut).
Val-d'Oise : Arnaud Bazin (UMP).
Guadeloupe : Josette Borel Lincertin (PS).
Martinique : Josette Manon (DVG).
Guyane : Alain Tien-Liong (DVG).
Réunion : Nassimah Dindar (UDI) a été réélue pour un quatrième mandat.
Mayotte : Soibahadine Ibrahim Ramadani (UMP).

Pour être élu par ses pairs (pour six ans), le président du conseil départemental (ex-conseil général) doit recueillir la majorité absolue au premier ou au deuxième tour de scrutin. À défaut, il est élu à la majorité relative au troisième tour. En cas d'égalité des voix, l'élection est acquise au bénéfice de l'âge.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Politique UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants