1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections départementales 2015 : Manuel Valls appelle la droite à refuser le "ni-ni mortifère"
2 min de lecture

Élections départementales 2015 : Manuel Valls appelle la droite à refuser le "ni-ni mortifère"

Manuel Valls a appelé la droite et le centre à refuser le "ni-ni" prôné par Nicolas Sarkozy pour le 2e tour des départementales.

Manuel Valls à Tulle le 19 mars 2015.
Manuel Valls à Tulle le 19 mars 2015.
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Manuel Valls a exhorté lundi 23 mars la droite et le centre à refuser le "ni-ni mortifère" et à "faire barrage partout au Front national" au second tour des départementales dimanche. "J'en appelle encore une fois à la droite républicaine, aux personnalités de la droite et du centre pour qu'elles sortent de ce ni-ni mortifère. Nicolas Sarkozy commet une faute politique et morale majeure", a déclaré le Premier ministre, venu faire campagne au quartier du Pavé Neuf à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), en compagnie du président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

Nicolas Sarkozy commet une faute politique et morale majeure

Manuel Valls

Lundi matin, Manuel Valls avait déjà dénoncé une "faute politique" et une "faute morale" dans ce choix, arguant, comme il l'a fait durant toute la campagne, que la gauche n'avait "jamais hésité" à voter pour le candidat de droite face au FN en cas d'élimination.

Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy a appelé dimanche soir à ne voter "ni pour le Front national ni pour la gauche" dans les départements où les candidats UMP sont éliminés, en précisant que son parti ne conclurait "aucun accord" avec le FN. Cette position ne fait pas l'unanimité jusque dans son camp. Alain Juppé, par exemple, a redit lundi que sa "priorité" était de faire barrage au FN, même s'il "respecte" le ni-ni édicté par son parti.

Nous, nous appelons à faire barrage partout au Front national, et moi je demande à Nicolas Sarkozy, [...], je demande à chacun de prendre ses responsabilités

Manuel Valls

"Nous, nous appelons à faire barrage partout au Front national, et moi je demande à Nicolas Sarkozy, je demande à Jean-Christophe Lagarde, je demande à Alain Juppé, je demande à François Bayrou, je demande à chacun de prendre ses responsabilités", a affirmé Manuel Valls, qui a fait de la stigmatisation du FN l'axe de sa campagne.

À lire aussi

Le Premier ministre a aussi appelé à la "mobilisation" en vue du deuxième tour de dimanche: "Nous ne lâcherons rien tout au long de cette semaine et c'est pour cela qu'il y a besoin d'une mobilisation sans précédent entre les deux tours."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.