3 min de lecture Front national

Élections départementales 2015 : âge, profession, sexe...Le portrait robot des candidats

ÉCLAIRAGE - Les plus de 9.000 candidatures au élections départementales des 22 et 29 mars prochains dessinent le profil sociologique type des candidats.

Une urne électorale. (Illustration)
Une urne électorale. (Illustration) Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Jean-Noël Guérini, Éric Ciotti, Henri Emmanuelli, Patrick Devedjan ou Christian Troadec figurent parmi les têtes d'affiches des élections départementales. Mais au-delà de ces personnalités bien connues du paysage politique français, les plus de 9.000 candidatures au scrutin des 22 et 29 mars prochains dessinent le profil sociologique type des candidats où l'on retrouve les tropismes sociologiques propres à chaque formation politique.

Âgé de 51 ans, cadre ou issu d'une profession libérale, n'ayant pas exercé la fonction de conseiller général au cours de la dernière mandature: tel est le portrait-robot du candidat au renouvellement des postes de conseillers départementaux, qui remplacement désormais les conseils généraux, qu'il soit homme ou femme, selon une étude de Harris Interactive publiée le 20 février dernier. 

Un effort de renouvellement imposé par une parité parfaite

Le fait d'imposer un binôme homme-femme à l'ensemble des candidatures induit inévitablement une parité absolue parmi les candidats : 50% d'hommes, 50% de femmes, souligne Harris Interactive. "Mais certaines formations ont dû faire un effort de renouvellement  par rapport aux dernière élections cantonales de 2008 et 2011". Ainsi, l'UMP ne présentait que 17% de femmes lors des derniers scrutins, le PS 23%, le FN 26%, le Front de gauche 29%, EELV 35%. 

Âge moyen, 51 ans

On observe un certain renouveau générationnel parmi les candidats. L'âge moyen est passé de 53 ans, en 2008-2011, à 51 ans pour 2015 (51,7 pour les hommes, 50,6 pour les femmes). Une moyenne hétérogène, proche de celle de la population française majeure (49.,5 ans). La plus jeune candidate (FN) a à peine 18 ans et la plus âgée (FN), 91 ans. 

Âge moyen des candidats par formation politique aux élections départementales
Âge moyen des candidats par formation politique aux élections départementales Crédit : Harris Interactive
À lire aussi
élections régionales
Régionales : le Conseil scientifique ne tranche pas et soulève plusieurs incertitudes

En moyenne, 13 ans d'âge séparent les deux membres d'un binôme. Debout la France, le Front national et Europe Ecologie-Les Verts ont les moyennes d'âge les plus jeunes avec respectivement 47,5 ans, 49,4  ans et 49,5 ans. À l'inverse, les candidats du Front de Gauche (52,7 ans), du Parti socialiste (52,2 ans) et de l'UMP (51,6 ans) présentent les profils les plus âgés.

Les cadres et les professions libérales les plus représentés

Les cadres et professions libérales sont largement représentés (28%) alors que cette dernière catégorie socioprofessionnelle ne représente que 9% de la population française, précise Harris Interactive. Les candidats sont également composés à 23% de retraités, 18% d'employés, 16% de professions intermédiaires.  

Candidats aux élections départementales par catégories socio-professionnelles
Candidats aux élections départementales par catégories socio-professionnelles Crédit : Harris Interactive

Parmi les candidats aux élections départementales, 35% des personnes actives sont issues du secteur public alors qu'au niveau national, ce secteur représente 22% de la population active. La proportion des candidats évoluant dans le secteur public est même proche de 50% à gauche (52% au FG, 49% au PS) alors qu'elle est de 27% à l'UMP et très minoritaire (15%) au FN.

Les candidats du FN sont majoritairement des employés (26%) ou des retraités (26%), plus que des cadres et professions libérales (14%). En revanche, les effectifs de l'UMP, du PS, du Centre et d'EELV sont composés pour plus d'un tiers de cadres et professions libérales, mais de peu d'employés (15% ou moins) et encore moins d'ouvriers (1% ou moins).

9.096 binômes, 2% de sortants

Du fait de la forte réduction du nombre de cantons, passés de 4.046 à 2.054, le nombre de candidatures suit la même évolution et passe de 18.881 à 9.096. Mais au-delà de l'effet mécanique, on assiste à une légère baisse du nombre moyen de candidatures par canton : 4,7 en 2008-2011 contre 4,4 en 2015.

Parmi les 9.096 binômes candidats, 2% seulement sont composés de deux candidats sortants. Pour 20% ils sont composés d'un candidat sortant et d'une personne ne faisant pas parti du précédent mandat. 78% des binômes présentent deux personnes n'ayant pas exercé la fonction de conseiller général lors de la dernière mandature. 

Le FN présent dans 93% des cantons

Signe de sa volonté de faire fructifier sa dynamique électorale, le FN est très largement mobilisé pour les départementales. Avec un taux de couverture de 93%, il est le parti le plus représenté de ce scrutin. Le FN présentera des candidats dans la quasi-totalité des cantons français. Un chiffre en très forte hausse par rapport aux éditions précédentes, 61% de couverture en 2008-2011.

Taux de couverture des partis aux élections départementales
Taux de couverture des partis aux élections départementales Crédit : Harris Interactive

Les listes de l'UMP ou d'Union de la droite seront présentes dans 78% des cantons, comme les listes socialistes ou d'Union de la gauche (77%). Le Front de gauche affiche quant à lui un taux de couverture de 58%, contre 19% de candidatures Europe-Écologie Les Verts. Viennent ensuite les listes d'Union du centre (MoDem et UDI) avec 10% devant Debout la République, avec 7%.

Analyses réalisées à partir de données publiques disponibles auprès du ministère de l'Intérieur. Les comparaisons historiques sont réalisées à partir de l'agrégation des données relatives aux élections cantonales de 2008 et 2011 car le renouvellement des conseillers généraux se faisait alors par moitié tous les trois ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Parti socialiste UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants