2 min de lecture Polémique

Ehpad, prisons, hôpitaux... "Attention à l'accumulation des crises", avertit Alba Ventura

ÉDITO - Que ce soit dans le dossier des maisons de retraite ou celui des prisons, nous sommes face à un défaut d'anticipation de la part du gouvernement. D'autres sujets "sensibles" sont en embuscade.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Ehpad, prisons, hôpitaux... "Attention à l'accumulation des crises", avertit Alba Ventura Crédit Image : AFP / JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Cela va mal dans nos maisons de retraite. Tellement mal que les directeurs des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont décidé de soutenir l'appel à la grève lancé par tous les syndicats ce mardi 30 janvier.

On parle d'une profession qui est en train de craquer. C'est une profession qui ne supporte plus de se voir se dégrader. Elle reconnait que le manque de moyen, le manque de personnel, le manque de temps et le manque de parole peuvent conduire à avoir des gestes de brutalité à l'égard des personnes âgées. 

Il y a une prise de conscience terrible des personnels, qui se décrivent comme peu disponibles, froids et expéditifs, alors que les résidents arrivent de plus en plus vieux, et donc plus dépendants, plus malades.

À lire aussi
Des voitures sur le périphérique parisien (Illustration) pollution
Automobile : le malus écologique sera encore durci au 1er janvier 2019

Les maisons de retraites (pas toutes bien sûr, mais beaucoup) sont devenues des maisons de fin de vie, avec des personnels qui sont usés, surmenés, cassés.

C'est exactement ce que je vous disais des surveillants de prison la semaine dernière. Nous sommes en face des mêmes problématiques, même si ce sont des conditions et des "lieux de vie" (je n'aime pas trop ce terme, il n'est pas exactement approprié) qui n'ont rien à voir. Mais dans les deux cas, nous avons un personnel à bout, stressé, pas valorisé, pas suffisamment considéré, pas assez nombreux.

Grève dans les EHPAD : l’Etat a-t-il abandonné nos aînés ?
Nombre de votes : 6738 *Sondage à valeur non scientifique

Le gouvernement pris de court

Dans les deux cas, nous sommes face à un défaut d'anticipation. Car nous n'avons pas appris avant-hier que nos aînés allaient vivre plus longtemps, comme nous savons depuis des années et des années que nous faisons face à une surpopulation carcérale, avec une violence grandissante. Le jihadisme en prison, ça remonte aux années 90.

Prison ou maison de retraite, nous sommes face à un défaut d'anticipation

Alba Ventura
Partager la citation

Mais pour autant, on n'a pas pris la mesure, on n'a pas mis les moyens. On n'a toujours pas crée une cinquième branche "dépendance". On a laissé aux entreprises le choix de la journée de solidarité (Pentecôte ou pas), mais ce n'est pas suffisant. Je ne dis pas que rien n'a été fait. Mais on a trop souvent privilégié les choix de court-terme.

Emmanuel Macron et le gouvernement n'ont pas vraiment pris la mesure de ces mouvements sociaux. Il n'y a qu'à voir comment les ministres concernées ont été pris de court. À tel point que le gouvernement a dû gérer à coup de rustines budgétaires : 50 millions pour les maisons de retraites, 30 millions pour les prisons…

Les Ephad, terrain de jeu favori de Mélenchon

Ils ont été pris de court aussi par la colère dans les hopitaux avec le hastag "balance ton hosto". Le gouvernement, là, n'a pas eu la vista. Il faut faire attention aux soubresauts de la société qui montrent l'importance de rester "connecté" aux Français. Parce que d'autres le font à sa place.

La France insoumise s'intéresse beaucoup aux Ehpad. C'est son terrain de jeu favori en ce moment. Les amis de Mélenchon sont très préoccupés  par le burn-out. Et puis ils s'intéressent aussi aux universités et aux lycées qui manifesteront jeudi 1er février.

Attention aussi à l'accumulation des crises. Parce que outre celles dont on vient de parler, il y a des sujets "sensibles", comme les migrants, l'évacuation de Notre-Dame-des-Landes, la Corse. Rien ne dit que ces départs de feu vont s'embraser. Mais tout indique qu'il ne faut pas perdre de vue ce qui touche à la vie des gens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Gouvernement Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792039545
Ehpad, prisons, hôpitaux... "Attention à l'accumulation des crises", avertit Alba Ventura
Ehpad, prisons, hôpitaux... "Attention à l'accumulation des crises", avertit Alba Ventura
ÉDITO - Que ce soit dans le dossier des maisons de retraite ou celui des prisons, nous sommes face à un défaut d'anticipation de la part du gouvernement. D'autres sujets "sensibles" sont en embuscade.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ehpad-prisons-attention-a-l-accumulation-des-crises-avertit-alba-ventura-7792039545
2018-01-30 07:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WyB1Vultb7aYz7WzZOfLFg/330v220-2/online/image/2018/0130/7792039841_une-manifestation-devant-la-prison-de-metz-queuleu-le-25-janvier-2018.jpg