2 min de lecture EELV

EELV : les 3 dossiers chauds qui attendent les écologistes à la rentrée

INTERVIEW - Les journées d'été d'Europe Écologie-les Verts ont débuté ce jeudi 22 août à Marseille. Selon Daniel Boy, directeur de recherche, les écologistes font le point en prévision des prochains mois, avec la transition énergétique et la fiscalité écologique comme thèmes centraux.

Les journées d'été d'Europe Écologie-les Verts ont débuté ce jeudi 22 août à Marseille.
Les journées d'été d'Europe Écologie-les Verts ont débuté ce jeudi 22 août à Marseille. Crédit : FRANCK PENNANT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Clémence Michallon

Les journées d'été d'Europe Écologie-les Verts ont débuté ce jeudi 22 août à Marseille. L'occasion pour les écologistes de faire le point en prévision des prochains mois, qui s'annoncent déterminants. "Je ne sais pas si c'est l'heure de vérité, mais c'est clairement un moment clef par rapport à des engagements lourds", a expliqué au JDD François de Rugy, co-président des Verts à l'Assemblée nationale.

La rédaction vous recommande

Selon Daniel Boy, directeur de recherche au centre de recherches politiques de Sciences Po, l'attention des Verts devrait se concentrer autour de trois thématiques principales lors de cette rentrée : la transition énergétique, le positionnement du parti par rapport à la majorité socialiste, et la fiscalité écologique.

La transition énergétique

"Les écologistes sont venus au pouvoir avec le Parti socialiste dans une alliance, et l'un des thèmes essentiels dans la négociation était la transition énergétique", résume Daniel Boy. "Cela a pris du temps car il était prévu qu'il y ait un débat, qui s'est terminé en juin."

Les Verts pourront donc travailler à l'établissement de la feuille de route de cette transition énergétique lors de la Conférence environnementale, qui se tiendra au mois de septembre 2013. Selon Daniel Boy, le débat devrait se concentrer autour des énergies renouvelables, tandis que se dessine l'objectif de "passer de 80% de nucléaire à quelque chose autour de 50%". Il s'agira notamment de déterminer quelles alternatives, comme les éoliennes ou les pompes à chaleur, pourraient être adoptées.

Le positionnement par rapport à la majorité

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon lors de l'Assemblée représentative de la France Insoumise le 23 juin 2019 La France insoumise
Municipales 2020 : Mélenchon ne veut pas "tourner le dos" aux autres partis

La Conférence environnementale comportera un deuxième enjeu et devrait permettre aux écologistes d'affiner leur positionnement par rapport au Parti socialiste à travers le débat concernant la transition énergétique.

Après quelques remous à la suite du limogeage de Delphine Batho par François Hollande le 2 juillet 2013, les écologistes sont "assez contents" du nouveau ministre de l'Écologie Philippe Martin, estime Daniel Boy. Le débat devrait donc à présent se recentrer sur la question de la loi sur la transition énergétique, qualifiée de "marqueur majeur" par le secrétaire national d'Europe Écologie-les Verts Pascal Durand lors d'une interview pour La nouvelle république.

La fiscalité écologique

"Si on n’a rien sur la fiscalité écologique, sur la transition énergétique, cela voudra dire que l’on ne sert à rien dans cette majorité, qu’on est inaudible", a-t-il également déclaré auprès des Échos. Il faudra alors mettre deux choses en cause  : la capacité du gouvernement à nous entendre et notre capacité à convaincre."

La fiscalité écologique sera donc la troisième thématique déterminante pour les écologistes au cours des prochains mois, avec notamment un débat autour de la taxe carbone. Selon Daniel Boy, "les Verts savent très bien" que ce projet, de même que l'augmentation des prix du diesel, ne jouit pas d'une grande popularité.

"Le problème, c'est que l'on sait très bien que les ménages à plus faibles revenus n'ont pas les moyens de changer", explique-t-il. "Si on augmente brutalement le prix du diesel, dans les petites agglomérations avec très peu de transports en commun, cela représenterait une charge sur le budget peut-être dramatique." Selon le politologue, plusieurs pistes pourront être envisagées afin de répondre à ce besoin, comme des chèques énergie ou des remboursements pour les familles les plus pauvres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
EELV Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants