1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Édouard Philippe se dit "perplexe" face à la "droitisation" des Républicains
1 min de lecture

Édouard Philippe se dit "perplexe" face à la "droitisation" des Républicains

Le premier ministre s'est exprimé sur le parti dont il est menacé d'expulsion depuis qu'il a rejoint le gouvernement Macron.

Le premier ministre Édouard Philippe, le 28 août 2017
Le premier ministre Édouard Philippe, le 28 août 2017
Crédit : SIPA
Lucie Valais

"Je suis perplexe sur ce qui se passe chez LR depuis très longtemps", commence Édouard Philippe, qui fait sa rentrée "concentré, déterminé et serein". Le Premier ministre s'est exprimé sur le parti Les Républicains (LR), dont il est menacé d'expulsion, comme les autres hommes politiques ayant rejoint le mouvement La République en Marche (REM). Le locataire de Matignon s'est confié ce dimanche dans l'émission Questions politiques de France Inter, France Info et Le Monde. Entre deux questions sur le projet de réforme du Code du travail qu'il défend actuellement, Édouard Philippe s'est exprimé sur son parti d'origine.

"Le pacte fondateur de rassemblement des droites et des centres a été mis à mal par une droitisation progressive, assumée, peut-être légitime, mais qui ne correspond pas au pacte fondateur tel que moi, je l'avais porté", a lancé le Premier ministre, qui avait participé à la création de l'UMP, aux côtés d'Alain Juppé, en 2002. Le regard critique qu'il porte sur Les Républicains a également été accentué par le second tour de la dernière élection présidentielle.

"J'ai été extrêmement choqué par le fait que la famille politique dont j'avais contribué à la fondation était incapable, après le premier tour de l'élection, de dire explicitement que face à Marine Le Pen, il fallait voter Emmanuel Macron et souhaiter sa victoire". Édouard Philippe se félicite lui d'avoir "été clair" quant à son adhésion au front républicain contre la candidate frontiste. Quoi qu'il en soit, le Premier ministre se dit "d'abord et avant tout concentré sur l'action du gouvernement.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/