2 min de lecture Les Républicains

Édouard Philippe premier ministre : pourquoi n'est-il pas exclu des Républicains ?

INTERVIEW - Selon le politologue Eddy Fougier, la direction du parti LR n'a pas encore décidé d'exclure le Premier ministre pour "éviter à tout prix l'hémorragie".

Édouard Philippe, le 14 mars 2016
Édouard Philippe, le 14 mars 2016 Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre

La règle était claire, précise, sans détour. Au soir du second tour, le dimanche 7 mai, François Baroin, chargé de mener la bataille des législatives pour Les Républicains, n'a pas manqué de rappeler la sanction réservée à ceux de son parti qui seraient tentés de rejoindre Emmanuel Macron. "Ils quittent la famille, avait-il assuré. S'il faut faire une liste, on fera une liste. Mais il n'y a aucun problème, aucune ambiguïté, le bureau politique a tranché, c'est clair, c'est net, c'est sans bavure". 

Difficile de faire plus clair. Seulement, au lendemain de la nomination d'Édouard Philippe, figure de la droite républicaine, au poste de chef du gouvernement, aucune exclusion n'a été prononcée, et il n'y en aura probablement pas. 

Officiellement, Bernard Accoyer, le secrétaire général des Républicains, a jugé qu'Édouard Philippe "s'est mis en dehors de [leur] famille politique, il a quitté lui-même [leur] mouvement". Un point de vue partagé par François Baroin. Interrogé sur le fait de savoir si Édouard Philippe devait être exclu du parti LR, le président de l'Association des Maires de France (AMF) a estimé que "ce type de mot n'a[vait] pas lieu d'être".

À lire aussi
Laurent Wauquiez, le 9 octobre 2018 élections européennes
Les actualités de 6h30 - Européennes : Laurent Wauquiez fustige Nathalie Loiseau

Les Républicains sont pris dans un piège

Eddy Fougier, politologue
Partager la citation

Si l'état-major des Républicains tente d'afficher une certaine sérénité face à la déstabilisation que représente la prise du maire du Havre (Seine-Maritime) pour le parti, il n'en demeure pas moins que des considérations nettement plus stratégiques semblent se cacher derrière cette non-exclusion. "Il y a une posture attentiste de la part de la direction des Républicains pour éviter d'être taxé de trop sectaires", a analysé Eddy Fougier, politologue et chercheur à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), pour RTL.fr.

En nommant une figure de la droite au poste de premier ministre, Emmanuel Macron a réalisé un coup de maître dans sa stratégie de "dynamiter" la droite, pour reprendre le terme employé par François Baroin. Procéder à l'exclusion de celui qui vient d'être nommé chef du gouvernement pourrait être fatal pour Les Républicains, ce qui acterait la scission de la droite. "Les Républicains sont pris dans un piège, estime Eddy Fougier. S'ils sont trop conciliants, ils ne se différencient plus du nouveau pouvoir. S'ils sont trop sectaires, ils passent pour des représentants de la vieille politique qui ne sont pas adaptés à la recomposition".

Dès lors, l'enjeu principal pour Les Républicains est de réussir à manier avec habilité le temps électoral. "Ils veulent éviter à tout prix l'hémorragie", analyse le politologue. Et pour cause : la composition du gouvernement est imminente et les élections législatives arrivent à grand pas. "Soit Édouard Philippe est seul au gouvernement et Les Républicains pourront alors dire qu'il s'agit d'une prise de guerre. Soit les têtes de gondole du parti, tels que Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire, intègrent l'équipe gouvernementale et là, la digue sera fissurée, a expliqué Eddy Fougier à RTL.fr. Ils attendent pour voir". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Édouard Philippe François Baroin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788560654
Édouard Philippe premier ministre : pourquoi n'est-il pas exclu des Républicains ?
Édouard Philippe premier ministre : pourquoi n'est-il pas exclu des Républicains ?
INTERVIEW - Selon le politologue Eddy Fougier, la direction du parti LR n'a pas encore décidé d'exclure le Premier ministre pour "éviter à tout prix l'hémorragie".
https://www.rtl.fr/actu/politique/edouard-philippe-premier-ministre-pourquoi-n-est-il-pas-exclu-des-republicains-7788560654
2017-05-16 15:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KCSGj3D8nhVwYnd1LFou1A/330v220-2/online/image/2017/0515/7788545913_edouard-philippe-le-14-mars-2016.jpg