1 min de lecture Édouard Philippe

Édouard Philippe évoque la moralisation de la vie publique devant les députés

Alors que le premier ministre Edouard Philippe s’adresse à l’Assemblée dans son discours de politique générale, ce mardi 4 juillet, il a vite abordé un sujet cher au président Emmanuel Macron : celui de la moralisation de la vie publique.

Édouard Philippe dévoile la feuille de route du quinquennat
Édouard Philippe dévoile la feuille de route du quinquennat Crédit : Martin BUREAU / AFP
Benjamin Pietrapiana

Un vibrant hommage à Simone Veil et au parcours de certains députés de l'Assemblée. Voilà comment le premier ministre Édouard Philippe a débuté son discours de politique générale ce mardi 4 juillet, devant les parlementaires réunis. Mais après cette exorde, il a rapidement embrayé sur le projet de loi de moralisation de la vie publique.

Une moralisation de la vie publique que le président Emmanuel Macron a toujours mise au cœur de son projet. "Il y a des pratiques longtemps tolérées que le peuple français n'accepte plus. Il s’agit de fixer le cap qui permettra d’assainir la vie publique", a déclaré le premier ministre à l’Assemblée nationale. 

Si Édouard Philippe souligne la nécessité de ce projet de loi, l’affirmation est nuancée : il a évoqué les progrès faits "en trente ans sous la pression souvent, mais de façon très nette", et rendu un certain hommage au personnel politique :  "Nous ne devons jamais laisser discréditer ceux qui ont fait le choix honorable de consacrer leur vie aux concitoyens et à la chose publique".

À lire aussi
Emmanuel Macron face à 600 maires le 15 janvier à Grand Bourgtheroulde (Eure), le jour du lancement du grand débat national. société
Grand débat : une contribution sur deux n'a pas été analysée

Un projet qui se fera sans Bayrou

Il rappelle encore l'importance de ce premier projet de loi du quinquennat, présenté le 1er juin par François Bayrou avant sa démission sous la pression des affaires. 

Sans évoquer le contenu (suppression du cumul des mandats dans le temps, de la réserve parlementaire et de la Cour de justice de la République notamment...) le premier ministre souligne une légère différence avec le vocabulaire de l'ancien garde des Sceaux. Il préfère, lui, parler de "confiance", "pas de morale".  "Je crois au vieux mot romain de vertu, qui comprend rectitude et courage", décrit-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Édouard Philippe Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789215231
Édouard Philippe évoque la moralisation de la vie publique devant les députés
Édouard Philippe évoque la moralisation de la vie publique devant les députés
Alors que le premier ministre Edouard Philippe s’adresse à l’Assemblée dans son discours de politique générale, ce mardi 4 juillet, il a vite abordé un sujet cher au président Emmanuel Macron : celui de la moralisation de la vie publique.
https://www.rtl.fr/actu/politique/edouard-philippe-moralisation-de-la-vie-publique-deputes-7789215231
2017-07-04 16:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/65NfZEub9BY4n-855qxiiw/330v220-2/online/image/2017/0704/7789215185_edouard-philippe-devoile-la-feuille-de-route-du-quinquennat.jpg