1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quand Édouard Philippe imaginait que "ce doit être dur d'être Premier ministre !"
1 min de lecture

Quand Édouard Philippe imaginait que "ce doit être dur d'être Premier ministre !"

CONFIDENTIELS RTL - Le film-documentaire "Édouard, mon pote de droite" sera diffusé en mai sur France 3. Filmé avant l'élection présidentielle, Édouard Philippe y tient des propos amusants, avec le recul.

Édouard Philippe, le 9 avril 2018
Édouard Philippe, le 9 avril 2018
Crédit : Francois Mori/AP/SIPA
Édouard Philippe avant l'élection : "Ce doit être dur d'être Premier ministre !"
03:57
Dominique Tenza & La rédaction numérique de RTL

Un film-documentaire sur le premier ministre Édouard Philippe sera diffusé en mai sur France 3, dans lequel il s'exprime de façon très libre. Le film a été tourné avant qu'il ne soit nommé à Matignon, lorsqu'il était encore maire du Havre et qu'il accompagnait Alain Juppé pendant la primaire.

Un documentaire qui n'est pas franchement critique à l'égard du Premier ministre. Le réalisateur du film est l'ami d'enfance d'Édouard Philippe et il ne s'en cache pas. C’est la deuxième fois qu’il filme son "pote de droite" comme il l’appelle.

On y apprend pas mal de choses sur la personnalité du Premier ministre. Lui qui renvoie habituellement l'image de quelqu'un de discret, de poli, parfois un peu trop, apparaît au contraire à l’écran sous un aspect que le grand public ne lui connaissait pas. À la fois drôle et cassant, blagueur et arrogant, capable de dire trois gros mots en une phrase, hilare lorsque les sondages sont bons et agacé lorsqu’il comprend que la primaire est perdue.

Je ne crois pas qu'Emmanuel Macron gagne l'élection présidentielle

Édouard Philippe, dans "Édouard, mon pote de droite"

Mais au-delà de la personne, ce qui fait la force de ce documentaire c’est ce que peut dire Édouard Philippe. Avec le recul, cela prend forcément de la valeur, comme lorsqu’il commente le climat social, à l’époque de la loi travail. "Il y a une tension très forte en France (...) et il peut y avoir une explosion", confiait-il à l'époque. "Peut-être qu'on la verra un jour." Aujourd’hui, c’est lui, qui est chargé de tout faire pour éviter cette explosion.

À lire aussi

Il parle aussi d'Emmanuel Macron à plusieurs reprises. "Il essaye peut-être de gagner une élection présidentielle, mais je ne crois pas qu'il la gagne." Mais ça ne l’a pas empêché d’atterrir à Matignon. Ça non plus, il ne l’avait pas prévu, si l’on en croit cette scène où on le voit regarder Manuel Valls à la télévision. "Manolo, il est de plus en plus marqué", dit-il compatissant, avant de s’interroger : "Ça doit être dur d’être Premier ministre !".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/