1 min de lecture Cécile Duflot

Valls sur les Roms : "Si Hollande ne clarifie pas la situation, je rendrais ma carte", menace un militant PS

TÉMOIGNAGES - Au lendemain de la passe d'armes entre Cécile Duflot et Manuel Valls après les propos du ministre de l'Intérieur sur les Roms, les militants socialistes sont partagés sur l'attitude à adopter.

Les récentes déclarations des ministres ont décidé Matignon à reprendre en main la communication. Ici : Cécile Duflot et Manuel Valls
Les récentes déclarations des ministres ont décidé Matignon à reprendre en main la communication. Ici : Cécile Duflot et Manuel Valls Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Etienne Baudu

Une cohabitation sous tension. La ministre du Logement a appelé François Hollande à intervenir après les propos du ministre de l'Intérieur sur les Roms. Le chef de l'État reste muet pour l'instant. Une situation qui suscite des réactions partagées chez les militants.

Valls, trop pragmatique

La semaine dernière, Manuel Valls avait estimé qu'en France, seule une "minorité" de Roms cherchait à s'intégrerPour Jean-Luc Le Drenn, maire socialiste d'Indre, cette déclaration a des relents d'extrême droite. Mais certains militants veulent croire à la bonne foi du ministre de l'Intérieur.

"Je ne doute pas un instant que Manuel Valls ne soit pas socialiste dans son cœur et dans sa tête. Je pense que sa phrase vient plutôt d'un appel à ses collègues européens pour dire : "Que faisons-nous, concrètement, pour la qualité de l'accueil de ces populations ?" Il a eu à mon sens une phrase un peut trop pragmatique", estime l'un d'entre eux.

Le fantôme du discours de Grenoble

À lire aussi
Cécile Duflot, le 1er juin 2017 Cécile Duflot
"Le témoignage de Cécile Duflot va au-delà du seul Denis Baupin", selon Alba Ventura

À l'inverse, d'autres sont franchement déçus par les propos du ministre qui leur rappellent un discours contre lequel ils étaient vent debout en 2010. "Ça m'a quand même un peu trop rappelé le discours de Grenoble de Sarkozy, qui m'a donné pas mal d'urticaire et contre lequel j'ai beaucoup lutté", explique un militant.

Si François Hollande ne clarifie pas la situation, je rendrai ma carte

Un militant socialiste
Partager la citation

Aussi, beaucoup s'estiment davantage en phase avec la position de l'ex-patronne des écologistes. "Je suis d'accord avec Cécile Duflot. Pour moi, le ministre de l'Intérieur déshonore le gouvernement, la France en Europe et une partie de la gauche. Je suis profondément écœuré", lâche un militant. "Donc je demande à François Hollande de clarifier la situation. Si tel n'était pas le cas, je rendrais ma carte", menace-t-il.

>
Duflot-Valls : "Si Hollande ne clarifie pas la situation, je rendrai ma carte", menace un militant socialiste Crédit Média : E. Baudu | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cécile Duflot Manuel Valls Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764835913
Valls sur les Roms : "Si Hollande ne clarifie pas la situation, je rendrais ma carte", menace un militant PS
Valls sur les Roms : "Si Hollande ne clarifie pas la situation, je rendrais ma carte", menace un militant PS
TÉMOIGNAGES - Au lendemain de la passe d'armes entre Cécile Duflot et Manuel Valls après les propos du ministre de l'Intérieur sur les Roms, les militants socialistes sont partagés sur l'attitude à adopter.
https://www.rtl.fr/actu/politique/duflot-valls-si-hollande-ne-clarifie-pas-la-situation-je-rendrais-ma-carte-menace-un-militant-socialiste-7764835913
2013-09-27 09:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kkxgb_DZ9552HIWeBmOXTw/330v220-2/online/image/2013/0926/7764825207_cecile-duflot-et-manuel-valls.jpg