1 min de lecture François Fillon

Duel FN/PS : la nouvelle position de Fillon n'est pas une maladresse

DÉCRYPTAGE - En déclarant qu'il souhaitait mettre un terme au "front républicain" aux municipales de 2014, François Fillon s'est attiré les foudres de la classe politique. Mais pas des électeurs de droite.

François Fillon.
François Fillon. Crédit : AFP / Jean-Christophe Magnenet
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

"Je ne veux plus entendre parler de front républicain", martèle François Fillon depuis plusieurs jours. L'ancien Premier ministre appelle les électeurs à choisir le candidat "le moins sectaire" en cas de duel FN/PS au second tour des élections municipales en mars prochain.

Je veux aller chercher tous les gens qui veulent redresser le pays

François Fillon
Partager la citation

"Dans toutes les franges de la société, on sent la colère qui gronde", déclarait-il vendredi, expliquant que "ce n'est pas un problème de droite ou de gauche". François Fillon parle de "radicalisation des esprits et des cœurs", pour justifier la nouvelle ligne qu'il appelle à adopter vis à vis du parti frontiste. "Je veux aller chercher tous les gens qui veulent redresser le pays", a-t-il ajouté.

>
La position de François Fillon sur le FN a évolué Crédit Média : J. Chapuis | Durée : | Date :

Pour Marine Le Pen, celui qui sera candidat "quoi qu'il arrive" en 2017 "cours après son électorat". Interrogée au micro de RTL samedi, la présidente du Front national a estimé que "l'UMP est engagée dans des batailles internes", et que ses dirigeants "se tournent autour du nombril".

>
L'invité RTL du week-end du 14 septembre 2013 : Marine Le Pen Crédit Média : B. Poirette | Durée : | Date :

72% des sympathisants UMP approuvent François Fillon

Harlem Désir, premier secrétaire du PS, dénonce quant à lui une "opération de calcul politicien extrêmement grave", affirmant que "François Fillon a fait le discours d'ouverture des universités d'été du FN", qui se tiennent ce weekend à Marseille.

À lire aussi
Roselyne Bachelot et François Fillon, lors d'une conférence de presse sur le H1N1 le 24 septembre 2009 Roselyne Bachelot
Coronavirus : retour sur le "commando" de Fillon et Bachelot pour lutter contre la grippe H1N1

A droite, les électeurs semblent approuver le revirement de l'ancien locataire de Matignon. D'après un sondage BVA pour I-télé paru samedi, 70% des sympathisants de droite apprécient cette nouvelle position. Un chiffre encore plus important à l'UMP, où ils sont 72%, mais légèrement inférieur parmi les membres du FN, qui sont 69% à cautionner. A gauche au contraire, 81% des sondés condamnent la volonté de François Fillon de mettre "fin au front républicain".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Front national Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants