3 min de lecture Vote des étrangers

VIDÉO - Droit de vote des étrangers : le Parti socialiste se divise

Manuel Valls a mis les socialistes dans l'embarras en annonçant que le droit de vote des étrangers n'était plus à l'agenda du gouvernement et du parti socialiste lors d'un débat avec les étudiants de Sciences Po mardi 2 novembre.

>
Goldberg sur le droit de vote des étrangers : "C'est une faute que les députés n'aient pas à délibérer" Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Durée : |
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

La liste des promesses non-tenues du candidat François Hollande est-elle encore en train de s'allonger ? Après la fermeture de la centrale de Fessenheim, la réduction rapide du déficit ou encore le maintien des dotations des collectivités locales, c'est aujourd'hui le droit de vote des étrangers qui est en passe d'être remiser au placard. Lors d'un débat organisé avec les élèves de Sciences Po Paris, Manuel Valls a enterré une des promesses les plus symboliques du candidat Hollande : "Je ne pense pas que cela soit une priorité. Je l'avais dit il y a trois ans, cela avait provoqué avait un scandale, on avait dit 'abandon d'une promesse'. Mais cette promesse, de toute façon, ne sera pas mise en œuvre. Et je suis convaincu qu'elle ne sera pas reproposée à la prochaine élection présidentielle, parce qu'elle tend inutilement et parce que ce n'est plus le sujet."


Le Premier ministre justifie ce revirement par la tension qu'il suscite, mais aussi l'hostilité de la majorité des Français qui remettent "l'immigré, à tort, au cœur du débat et des tensions". Entre les élections régionales du mois de décembre et la campagne présidentielle de l'année prochaine, la difficile position du Parti socialiste en perspective des prochaines échéances électorales  explique le pragmatisme du chef du gouvernement. Manuel Valls est allé plus loin en annonçant que le droit de vote des étrangers aux élections locales ne serait pas au programme du candidat socialiste en 2017.

L'embarras rue de Solférino

Les déclarations du Premier ministre ont fait des remous au sein du Parti socialiste. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, explique qu'il comprend la position du Premier ministre mais le droit de vote des étrangers est "toujours à l'ordre du jour du Parti socialiste et il adviendra un jour". Certains élus du PS sont plus véhéments sur les déclarations de Manuel Valls. "C’est une faute que les députés n’aient pas à délibérer sur le sujet du droit de vote des étrangers", s'est emporté Daniel Goldberg, député PS de Seine-Saint-Denis. Le parlementaire craint que cette reculade décrédibilise le PS : "Il aurait fallu que l’on débatte à l’Assemblée nationale et qu’on prouve qui est favorable en appuyant sur le bouton de vote. Cela aurait été important de donner ce signe-là, particulièrement dans les quartiers dont je suis l’élu."

Le droit de vote des étrangers nécessitant une réforme de la Constitution, Manuel Valls a les mains liées explique-t-on au siège du PS, rue de Solférino. Les socialistes ne possèdent pas de majorité au Congrès, l'assemblée compétente pour modifier la Constitution, qui réunit les députés et les sénateurs. "Pour l'instant, il ne peut pas faire autrement que dire ça", souligne Juliette Méadel, la porte-parole du Parti socialiste contactée par RTL.fr. Elle affirme cependant que le PS "n'y a pas renoncé" et continuera de se battre pour le droit de vote des étrangers. Face à la déception que peut susciter l'abandon de cette promesse de campagne, la porte-parole du PS prévient qu'il falloir expliquer aux électeurs pourquoi on n'a pas fait ça". Après la sortie de Manuel Valls, Juliette Méadel reconnaît la nécessité d'une discussion sur le sujet au sein du parti : "Il va falloir qu'on en débatte parce que Manuel Valls n'est peut-être pas le seul à penser ça."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vote des étrangers Parti socialiste Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants