2 min de lecture Emmanuel Macron

Discours devant les évêques : "Macron a choisi le camp de la laïcité ouverte", dit Duhamel

ÉDITO - Pour Alain Duhamel, il ne faut pas confondre l'intérêt intellectuel d'Emmanuel Macron pour la spiritualité avec du cléricalisme. Il n'y voit pas d'atteinte à la laïcité.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Discours devant les évêques : "Macron a choisi le camp de la laïcité ouverte", dit Duhamel Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

C'est l'éternel débat de la laïcité. Les propos d'Emmanuel Macron devant la conférence des évêques de France ce 9 avril provoque la colère des plus laïques. Ce n'est pas justifié car la France est un pays laïque. La France est même le pays de la laïcité, c'est le pays le plus laïque des États occidentaux.

C'est le seul qui ait fait de la laïcité un pilier officiel de la République. Simplement, il y a deux formes de laïcité en France. D'abord une laïcité ouverte, tolérante, qui considère qu'on a le droit de croire ou de ne pas croire et que la religion a sa place dans la société. Il y a ensuite une laïcité plus fermée, plus militante, qui considère que la religion est pour la sphère privée et que la sphère publique ça n'est pas pour la religion.

Hier, Emmanuel Macron devant les évêques de France a nettement choisi son camp, c'est celui de la laïcité ouverte. Il l'a fait par conviction et aussi parce qu'il craint la cristallisation en France de communautarismes antagonistes. Par rapport à ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a un intérêt intellectuel particulier pour la religion avec une culture.

À lire aussi
Emmanuel Macron s'adressant aux parlementaires réunis en Congrès à Versailles, le 9 juillet 2018 sondage
La popularité d'Emmanuel Macron au plus bas depuis son élection

Ne pas confondre intérêt intellectuel avec cléricalisme

Le chef de l'État cite les bons auteurs et cela s'est ressenti dans son discours. Visiblement, ça l'intéresse. Il ne faut pas confondre cet intérêt intellectuel pour la spiritualité avec du cléricalisme. Il s'est adressé aussi bien aux protestants pour le 100e anniversaire de la réforme, il a été à un dîner de la rupture du jeune au moment du ramadan et il assiste bien sûr aux dîners du Crif. 

Sur les questions de fond qui ont été posées récemment, qu'il s'agisse du mariage pour tous, qu'il s'agisse de la fin de vie, il n'a pas du tout laissé entendre aux évêques qu'il était prêt à suivre leur préférence bien au contraire. Quand il est critiqué par les laïques les plus offensifs, je pense qu'ils mènent une guerre de retard et qu'en réalité la laïcité ouverte a gagné en France parce que les religions ont une place dans la société. Il suffit de penser à l'enseignement privé par exemple ou aux Mouvements de jeunesse. 

La question non abordée par Emmanuel Macron, c'est celle du question de statut de l'islam. Le problème se pose parce que l'islam en France n'existait pas au moment de la loi de 1905 et parce que l'islam en France qui est sunnite ne connaît d’organisation cléricale, il n'y a pas d'église. Il reste un énorme problème qui est l'enseignement religieux, pas des islamismes, mais de l'islam qui met la loi de Dieu au-dessus de tout, au-dessus de l’enseignent scolaire par exemple. Or en France, comme dans tous les pays occidentaux, la loi des Hommes l'emporte dans la vie sur la loi de Dieu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792966460
Discours devant les évêques : "Macron a choisi le camp de la laïcité ouverte", dit Duhamel
Discours devant les évêques : "Macron a choisi le camp de la laïcité ouverte", dit Duhamel
ÉDITO - Pour Alain Duhamel, il ne faut pas confondre l'intérêt intellectuel d'Emmanuel Macron pour la spiritualité avec du cléricalisme. Il n'y voit pas d'atteinte à la laïcité.
https://www.rtl.fr/actu/politique/discours-devant-les-eveques-macron-a-choisi-le-camp-de-la-laicite-ouverte-dit-duhamel-7792966460
2018-04-10 21:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nXkIfrkvvAnzUWCMEazfog/330v220-2/online/image/2018/0409/7792952025_emmanuel-macron-devant-la-conference-des-eveques-de-france-le-9-avril-2018.jpg