9 min de lecture Parti socialiste

Parti socialiste : ce qu'il faut retenir du débat entre les 4 candidats à sa direction

Les quatre candidats à la tête du PS, Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel, ont débattu au cours d'une émission spéciale diffusée mercredi 7 mars à 21h sur RTL et LCI, en partenariat avec "Le Figaro".

Benjamin Sportouch PS : Le Débat Benjamin Sportouch & Arlette Chabot & Guillaume Roquette & Marie-Pierre Haddad
>
"PS : Le Débat": partie 1 Crédit Image : Frédéric Bukajlo / Sipa Presse pour RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll ou Emmanuel Maurel. À Aubervilliers les 8 et 9 avril, l'un de ses quatre hommes sera intronisé à la tête du Parti socialiste et succédera à Jean-Christophe Cambadélis. Au cours d'une émission spéciale diffusée sur RTL et LCI en partenariat avec Le Figaro, les 102.000 militants, appelés à les départager les 15 et 29 mars, ont pu se faire une idée claire des intentions de chacun s'il venait à être élu à la tête d'un parti à la dérive depuis les élections nationales de 2017.

Le congrès d'Aubervilliers doit trancher la ligne. Où se situe le PS sur l'échiquier politique ? Quelque soit le candidat désigné, le Parti socialiste siégera dans une opposition - plus ou moins nuancée - à Emmanuel Macron, malgré des désaccords clairs sur sa politique économique. Conséquence pour certains de celle menée par François Hollande (CICE, loi Travail), l'invité fil rouge de ce débat qui a parfois viré à l'inventaire du quinquennat précédent. Deux profils se dégagent. "Pas d'opposition systématique" pour le rassembleur Olivier Faure et le Hollandais Stéphane Le Foll, fidèles au gouvernement de Manuel Valls.

S'il affirme que "tout n'est pas à jeter" dans le quinquennat précédent, Luc Carvounas assume une opposition plus tranchée. Tout comme (l'ancien frondeur) Emmanuel Maurel. Le premier veut gommer son étiquette vallsiste et exclut toute "synthèse molle". Très à gauche, l'eurodéputé, sans surprise le candidat le plus virulent à l'égard de François Hollande - à qui il reproche d'avoir créé la "créature" Macron - plaide pour une "opposition frontale".

Par conséquent, au jeu des alliances politiques, tous ne sont pas d'accord sur la combinaison idéale. Luc Carvounas veut s'ouvrir sur la société civile. Emmanuel Maurel est d'avis de parler avec tous les partis de gauche, dont la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Une option qui réjouit beaucoup moins Olivier Faure et Stéphane Le Foll, qui souhaitent récupérer le leadership à gauche à Jean-Luc Mélenchon. En revanche, pas de doute. Ils manifesteront tous aux côtés des cheminots et des fonctionnaires le 22 mars.

À lire aussi
François Hollande le 8 septembre 2016 à Paris François Hollande
VIDÉO - "Je vais revenir" : François Hollande annonce son retour en politique

Revivez l'émission "PS, Le Débat" :

22h50 - Parti socialiste, Le Débat est à présent terminée. Merci à tous de nous avoir suivi.

22h43 - L'heure est à la conclusion.


Olivier Faure veut "réussir la renaissance du PS". "J'y crois plus que jamais. Je ne peux pas me résoudre à sa disparition." "Sans PS fort, il n'y aura pas d'alternance possible à gauche."

Quand Stéphane Le Foll souligne que "le débat a montré des divergences", Emmanuel Maurel, son principal opposant lors du débat, a estimé que "tout est possible pourvu que l'on sache d'où on vient et pour qui on se bat."

Luc Carvounas, quant à lui, s'est dit "prêt" à prendre la tête du PS pour "défendre une ligne politique de gauche". "Je suis ni Macron béat ni Mélenchon béat", a-t-il conclu.

22h35 - Sur la question de l'immigration, Stéphane Le Foll préfère la politique menée par Manuel Valls sous le précédent quinquennat. Luc Carvounas, quant à lui, se demande : "Est-ce que mes grands-parents auraient pu venir en France" si Emmanuel Macron et Gérard Collomb avaient été au pouvoir dans les années 1920 ?

22h30 - Quel modèle de développement pour le PS ?

Luc Carvounas dénonce "l'hypocrisie" d'Emmanuel Macron entre un slogan "Make our planet great again" et la signature par la France du traité de libre-échange Ceta. Emmanuel Maurel, quant à lui, appelle "à produire et consommer autrement". Quand le socialisme de demain, c'est et la croissance et l'écologie", ajoute Stéphane Le Foll.

22h20 - Les candidats se prononcent maintenant sur la question de la laïcité.

La loi de 1905 fait consensus entre les candidats à la tête du PS. "Il faut appliquer toute la loi, rien que la loi", explique Olivier Faure. "Je ne vois pas une raison pour en changer. Ce n'est pas souhaitable." Une analyse que partage Luc Carvounas. "C'est un totem". "Il ne faut pas modifier la loi 1905", persiste Stéphane Le Foll. Emmanuel Maurel ajoute qu'il "faut chérir" cette loi pour sauver le "vouloir vivre-ensemble".

22h13 - Trois des quatre candidats au Congrès du PS abrogeraient les ordonnances travail d'Emmanuel Macron s'ils revenaient au pouvoir. Stéphane Le Foll ne s'est pas officiellement prononcé, préférant défendre le "compte pénibilité" mis en place par la loi El Khomri, qu'Emmanuel Macron "est en train de remettre en cause", souligne Emmanuel Maurel.

22h02 - Quelle fiscalité pour les plus riches ? Bernard Arnaud est devenu la quatrième fortune au monde.

Emmanuel Maurel est pour le rétablissement de l'impôt de solidarité sur la fortune en opposition au "libéralisme intégral" d'Emmanuel Macron. Luc Carvounas, qui propose un "impôt universel", affirme que "tout est dit" quand Emmanuel Macron remplace le "S" de solidarité par le "F" de fortune avec l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Stéphane Le Foll défend le bilan de François Hollande avec une "égalisation des taxes" sur les revenus du travail et du capital. "Ça a été remis en question par Emmanuel Macron."

21h50 - La seconde partie de l'émission débute avec les questions économiques. Faut-il augmenter le Smic ?

Sans répondre à la question, Luc Carvounas dénonce la théorie du ruissellement défendue par Emmanuel Macron, une nouvelle fois surnommé "le Président des riches". "Nous avons failli sur le pouvoir d'achat." Emmanuel Maurel, quant à lui, a présenté un projet dans lequel le Smic est augmenté. "On aurait dû le faire", regrette-t-il, dénonçant les écarts de 1 à 400 dans les entreprises.

Au gouvernement pendant cinq ans, Stéphane Le Foll rappelle que le Smic a été augmenté "dès que nous sommes arrivés" en 2012. "On a été obligés de trouver des solutions pour que les entreprises retrouvent des marges", concède-t-il, assumant son désaccord avec Emmanuel Maurel.

Olivier Faure explique que François Hollande a versé de l'argent aux entreprises quand Emmanuel Macron en verse aux actionnaires. "C'est là notre différence", clame-t-il.

21h43 - Parti socialiste, Le Débat fait une pause. L'émission redémarre dans quelques minutes. À tout de suite.

21h40 - Les quatre candidats à la tête du PS devraient manifester le 22 mars.

21h32 - Quels alliés pour le Parti socialiste ? Faut-il s'allier avec Jean-Luc Mélenchon ?

Olivier Faure veut "incarner une force centrale à gauche". Il estime que Jean-Luc Mélenchon empêche toute union avec le PS.

Emmanuel Maurel, proche de Jean-Luc Mélenchon, dit que "rien de ce qui est de gauche ne m'est étranger." "On est dans l'opposition", clame celui qui appelle à manifester le 22 mars et créer un rapport de force face au "rouleau-compresseur" Emmanuel Macron. "Je parle à Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Cécile Duflot, Yannick Jadot et Pierre Laurent. Je ne suis pas obsédé par Jean-Luc Mélenchon."

Stéphane Le Foll veut "retrouver une ligne, une identité politique" avant de parler d'alliance. "On est au coeur de la gauche à condition d'être en capacité de prendre un leadership".

En revanche, Luc Carvounas estime qu'il n'y a pas de gauche irréconciliable, il veut "une gauche arc-en-ciel" tournée vers les partis de gauche mais aussi vers la société civile. Entre un candidat REM et FI, il vote FI.

Luc Carvounas et Stéphane Le Foll ne sont pas d'accord sur l'attitude à adopter contre Macron
Luc Carvounas et Stéphane Le Foll ne sont pas d'accord sur l'attitude à adopter contre Macron Crédit : Frédéric Bukajlo / Sipa Press pour RTL

21h26 - Quelle opposition à Emmanuel Macron ?

Emmanuel Maurel veut "une opposition frontale" à Emmanuel Macron, "une créature" du Parti socialiste qui "n'a jamais été de gauche". "Nous lui avons fait la courte échelle". Luc Carvounas ne veut pas de "la synthèse molle" qu'il associe à Stéphane Le Foll et Olivier Faure. "Cette opposition systématique ne mène à rien", réplique le patron des députés Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale, qui "veut rassembler" son camp.

PS : Le Débat
PS : Le Débat

21h16 - Qui est responsable de la débâcle du PS à la présidentielle ? 77% des Français ont une mauvaise image du Parti socialiste.

Stéphane Le Foll en a assez d'entendre parler du passé et veut "se tourner vers l'avenir". "Il faut se relever, avoir de la fierté, il faut que ce parti soit incarné." Emmanuel Maurel estime que le PS "a déçu". "Nous n'avons pas suffisamment essayé", dit-il avant de regretter la déchéance de nationalité et la loi travail. "Tout n'est pas à jeter", lui réplique Luc Carvounas, qui rappelle les résultats économiques du quinquennat Hollande (9% de chômage, 2% de croissance, ndlr) quand Olivier Faure estime avoir été le "lanceur d'alerte" notamment lorsque la déchéance de nationalité a été proposée par François Hollande au congrès de Versailles trois jours après les attentats du 13 novembre 2015.

21h12 - Quid de la parité dans ce débat et plus largement dans la société ?

Emmanuel Maurel plaide pour un binome femme-homme à la tête du Parti socialiste. Luc Carvounas veut, quant à lui, des "sanctions" contre les entreprises qui ne respectent pas l'égalité salariale entre les deux sexes. Le gouvernement a annoncé ses mesures dans le domaine, mercredi 7 mars.

21h02 - Pourquoi voulez-vous devenir le futur leader du PS ?

Adhérent du PS depuis 1995, Luc Carvounas dit qu'il a"conservé de François Mitterrand cette fierté d'être socialiste, je veux que la gauche dirige la France."

Stéphane Le Foll, député de la Sarthe, estime que son "engagement est fait de convictions." "J'ai mis mes pas dans ceux de François Mitterrand, Michel Rocard, Lionel Jospin et François Hollande." L'ancien ministre veut "redonner de l'espoir à ceux qui en perdent aujourd'hui."

Olivier Faure appelle, quant à lui, à "se remettre en question de manière radicale, d'avoir un parti qui se réorganise en s'ouvrant aux Français, en faisant confiance à de nouveaux visages." "Face à un Président des riches, il faut un parti pour tous les autres."

Emmanuel Maurel propose enfin "un autre chemin". Il espère que ce Congrès permettra de "tourner la page d'un quinquennat éprouvant, de nos querelles d'hier." Il plaide pour "un socialisme décomplexé", "qui sait pour qui il se bat."

21h00 - Parti socialiste, Le Débat débute maintenant en direct.

20h53 - À moins de dix minutes du coup d'envoi de l'émission, Christophe Pacaud et Marie-Bénédicte Allaire détaillent les enjeux du débat en direct sur RTL.

20h47 - Le plateau de Parti socialiste, Le Débat se remplit. Les quatre candidats disposent de huit soutiens chacun dans le public. Benjamin Sportouch pour RTL, Arlette Chabot pour LCI et Guillaume Roquette pour Le Figaro sont en place pour animer les débats.

Le plateau de "PS Le Débat"
Le plateau de "PS Le Débat" Crédit : Antoine Daccord

20h40 - Emmanuel Maurel est sans doute le candidat le moins connu des Français et des militants du Parti socialiste. Député européen, il incarne l'aile la plus à gauche parmi les candidats. Découvrez son interview.

20h35 - Olivier Faure est le président du groupe Nouvelle gauche (31 députés) à l'Assemblée nationale. Un groupe réduit à peau de chagrin depuis les élections législatives de 2017 et le départ de l'Élysée de François Hollande. Olivier Faure est considéré comme le favori de cette élection. Découvrez son interview ici.

20h30 - Stéphane Le Foll est celui qui bénéficie de la plus grande notoriété. Fidèle lieutenant de François Hollande - il a été son ministre de l'Agriculture et le porte-parole du gouvernement - le député de la Sarthe, connu pour son parler cash, estimait sur RTL que le Parti socialiste n'était plus dirigéDécouvrez ici son interview.

20h25 - Les quatre candidats à la tête du PS ont 90 minutes pour convaincre mais aussi pour se faire connaître. Luc Carvounas, qui a pris ses distances avec Manuel Valls dont il fut longtemps l'un des proches, est aujourd'hui partisan d'une alliance arc-en-ciel, autrement dit de la gauche de la gauche. Découvrez ici son interview.

20h24 - Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture de François Hollande, et Emmanuel Maurel, député européen, arrivent à leur tour à TF1.

20h20 - 102.000 adhérents sont appelés à désigner leur futur leader, celui qui succédera à Jean-Christophe Cambadélis, les 15 et 29 mars. Le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste sera intronisé au congrès d'Aubervilliers les 8 et 9 avril. Découvrez ici comment est élu le visage du parti à la rose.

20h16 - Découvrez le plateau de l'émission Parti socialiste, Le Débat.

20h12 - Posez vos questions sur le débat et ses enjeux sur Twitter avec le #PSLeDebat. La rédaction de RTL.fr y répondra.

20h11 - Olivier Faure, le favori de cette élection, arrive dans les locaux de TF1. Luc Carvounas, premier candidat à s'être déclaré, le suit de près.

20h10 - C'est la première fois que des candidats à la tête d'un parti politique débattent en direct. Pour comprendre comment va s'organiser l'événement diffusé dès 21h en direct sur RTL et LCI et en vidéo sur RTL.fr, cliquez ici.

20h00 - Bonjour et bienvenue à tous dans ce direct pour ne rien rater du débat entre les quatre candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste : Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792535584
Parti socialiste : ce qu'il faut retenir du débat entre les 4 candidats à sa direction
Parti socialiste : ce qu'il faut retenir du débat entre les 4 candidats à sa direction
Les quatre candidats à la tête du PS, Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel, ont débattu au cours d'une émission spéciale diffusée mercredi 7 mars à 21h sur RTL et LCI, en partenariat avec "Le Figaro".
https://www.rtl.fr/actu/politique/direct-video-parti-socialiste-suivez-le-debat-entre-les-4-candidats-ce-jeudi-7-mars-7792535584
2018-03-07 20:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QRUn4af1oh4ezhWVsONwMQ/330v220-2/online/image/2018/0307/7792536772_luc-carvounas-olivier-faure-stephane-le-foll-et-emmanuel-maurel-se-disputent-la-tete-du-ps.jpg