1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de Penelope était fictif"
6 min de lecture

François Fillon : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de Penelope était fictif"

INVITÉ RTL - Le candidat a assuré "les yeux dans les yeux" que l'emploi de son épouse n'est pas fictif.

"Les petits-déjeuners de la présidentielle" : François Fillon sur RTL
"Les petits-déjeuners de la présidentielle" : François Fillon sur RTL
Crédit : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa
Réécoutez le "Petit-déjeuner de la présidentielle" de François Fillon
01:51:51
Marie-Pierre Haddad

"Une volonté pour la France". François Fillon a changé son slogan de campagne, avant d'entrer dans la dernière ligne droite. Le candidat affirme sa "volonté de retrouver le plein emploi, de protéger les Français, de rendre sa grandeur à la France", comme il l'explique sur Twitter. Quelques jours auparavant, il avait fait polémique en mettant directement en cause François Hollande dans la révélation de ses affaires.

Dans les sondages, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont au coude-à-coude au premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop-Fiducial publié ce mercredi 29 mars. Avec 26% d'intentions de vote (+0,5) le candidat d'"En Marche !" devance légèrement celle du Front national, à 25,5% (-0,5), mais leurs positions respectives sont pratiquement stables sur une semaine. François Fillon, empêtré dans les procédures judiciaires, se tasse légèrement à 17,5% (-0,5), à trois semaines du premier tour de scrutin, selon cette enquête pour Paris Match, Cnews et Sud Radio. 

Retrouvez l'intervention de François Fillon

09h05 - Dans sa revue de presse, Adeline François raconte une anecdote sur François Fillon et le pape Benoît XVI.

8h53 -  >> Retrouvez la chronique de Michel Cymes.

8h51 - Écoutez la chronique de Laurent Gerra

À regarder

La chronique de Laurent Gerra devant François Fillon
00:09:49
À lire aussi

8h37 - Sophie, une auditrice de RTL, demande à François Fillon comment compte-t-il gouverner alors qu'il est mis en examen. "Mon innocence et celle de mon épouse seront démontrées par la justice. La démocratie, c'est le choix des Français (...) Lorsque l'on parle de sacrifices, on a d'un côté les extrémistes qui proposent des solutions folles et Emmanuel Hollande. Il se permet de faire des remarques sur mon honnêteté et je rappelle son bilan", répond le candidat.

8h20 - François Fillon répond aux questions des auditeurs de RTL. "On est en situation de faillite, c'est pour cela qu'il faut supprimer des postes de fonctionnaires. 500.000 postes, c'est 8% des effectifs. C'est tout à fait possible, réaliste et raisonnable", explique François Fillon à Isabelle.

8h18 - >> Retrouvez la chronique de François Lenglet

8h11 - Michel Cymes demande au candidat ce qu'il compte faire "concrètement pour rendre heureux nos infirmiers et nos infirmières". "Il devrait y avoir une plus grande complémentarité entre les professionnels de santé. il faut accepter l'idée que l'on puisse créer des lieux où cohabitent l'ensemble des professionnels de santé (...) il y a des actes médicaux qui doivent pouvoir être faits par les infirmiers, mais aussi par les pharmaciens. Il faut accepter d'ouvrir ces débats et qu'on débureaucratise ces sujets", répond François Fillon.