9 min de lecture Législatives 2017

Résultats législatives : majorité absolue pour La République En Marche

MINUTE PAR MINUTE - La majorité présidentielle sera constituée de 362 députés. L'opposition sera menée par les 131 députés des Républicains et l'UDI. L'abstention bat un nouveau record.

micro generique Édition Spéciale Législatives 2017
>
RTL Législatives 2017 - Soirée spéciale 2nd Tour (1ère partie) Crédit Image : Francois Mori / POOL / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
et La rédaction de RTL

La coalition La République En Marche-MoDem a la majorité absolue, mais le raz-de-marée n'est pas aussi puissant. Le gouvernement pourra s'appuyer sur 362 députés à l'Assemblée nationale, selon une estimation Kantar Sofres-Onepoint pour RTL. Le parti d'Emmanuel Macron semble avoir perdu du terrain en une semaine, car il était question d'une majorité à plus de 400 députés. Les Républicains et l'UDI font de la résistance et constituent la deuxième force politique du pays, avec 131 sièges remportés sur les 577 qui étaient à pourvoir.

Derrière, le Parti socialiste et ses alliés s'en sortent avec 44 élus, mais cela reste une hécatombe car la gauche soutenant le quinquennat de François Hollande disposait jusque là de 284 sièges. La France insoumise et le Parti communiste pourront se constituer un groupe à l'Assemblée nationale grâce à leurs 26 députés. Ce ne sera pas le cas du Front national qui totalise 8 sièges. Parmi les six autres députés élus, trois sont des nationalistes corses.

Ce scrutin est surtout marqué par une nouvelle abstention record sous la Ve République. Selon toute vraisemblance, elle devrait atteindre 57% alors qu'elle se situait à 51,2% au premier tour.

>> Retrouvez tous les scores dans notre moteur de résultats

Revivez la soirée électorale :

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

23h14 - Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi en notre compagnie.

23h02 - Selon le décompte officiel du ministère de l'Intérieur, Manuel Valls bénéficie de 11.757 voix (50,30%). Sa concurrente recueille 11.618 voix (49,70%). Ces chiffres devront être validés par le Conseil constitutionnel.

22h50 - Farida Amrani (La France Insoumise) revendique la victoire face à Manuel Valls dans l'Essonne et annonce le dépôt d'un recours. "J'ai constaté des irrégularités sur certains bureaux", indique-t-elle.

22h42 - Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, a annoncé sa réélection dans la huitième circonscription de l'Essonne. Les électeurs "m'ont renouvelé très largement leur confiance", a-t-il ensuite déclaré sur France 3, affirmant avoir recueilli "plus de 60% de voix". "Les manifestations orchestrées, relayées par un tintamarre injuste n'ont pas ébranlé la très grande majorité de mes concitoyens", a-t-il encore dit.

22h37 - Le mathématicien Cédric Villani est élu sous l'étiquette La République en Marche dans l'Essonne. C'est un fervent soutien d'Emmanuel Macron.

22h31 - À Évry, des militants réclament des vérifications et un nouveau décompte des voix.

22h23 - Manuel Valls annonce sa réélection dans l'Essonne "avec 139 voix d'avance". Il est donné vainqueur avec 50,3%. Il était face à Farida Amrani de La France Insoumise. L'ancien premier ministre a fait cette déclaration à Évry, où il a été très chahuté par des électeurs. La directrice de communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon pendant la présidentielle, Sophia Chikirou, dénonce un "coup de force" lié à un recomptage favorable à Manuel Valls.

22h14 - C'est officiel : Myriam El Khomri est battue dans la 18e circonscription. Elle s'incline face à Pierre-Yves Bournazel, jeune élu Les Républicains qui, comme elle, se revendique de la majorité présidentielle.

22h10 - Nathalie Kosciusko-Morizet reconnaît sa défaite à Paris, dans une publication Facebook. "Ce soir, malgré un net sursaut des électeurs en faveur de ma candidature par rapport au premier tour, Gilles Le Gendre a remporté l'élection législative dans la 2ème circonscription. Je l'ai appelé pour le féliciter et je lui souhaite, ainsi qu'au Président de la République, de réussir pour la France ces cinq prochaines années". 

22h08 - Dans l'Essonne, les résultats semblent extrêmement serrés entre Manuel Valls, qui se réclame de la majorité présidentielle, et Farida Amrani (La France Insoumise). Selon une journaliste de Libération, un recompte des voix est en cours.

22h05 - Le nombre de bulletins blancs explose. Après 83% du dépouillement effectué, 1,2 million de votes blancs ont été comptabilisés, ce qui représente 3,08% des inscrits. Sur l'ensemble du premier tour, 357.018 bulletins blancs avaient été comptés.

21h55 - Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique, est élu avec 51% des voix dans la 16e circonscription de Paris, annonce La République en Marche. Tous les ministres qui étaient candidats ont donc reçu l'assentiment des électeurs.

21h46 - Aurore Bergé fait partie des nouveaux entrants à l'Assemblée nationale. La candidate de la République en Marche s'est imposée dans la 10e circonscription des Yvelines, face à Jean-Frédéric Poisson.

21h45 - Dans la 18e circonscription de Paris, les premiers résultats partiels (58% des bulletins) donnent Pierre-Yves Bournazel (LR) en tête devant Myriam El Khomri (PS). Les deux candidats se réclamaient de la majorité présidentielle.

21h40 - Benoît Hamon, ancien candidat PS à la présidentielle et éliminé dès le premier tour dans les Yvelines, a tweeté son soutien aux députés de gauche : "Bravo à tous les députés de gauche élus ce soir. Au travail pour résister, s'opposer, proposer, reconstruire et rassembler".

21h38 - Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, est réélu en Seine-Saint-Denis. Il affrontait Malika Maalem-Chibane dans la 5e circonscription du département francilien.

21h20 - À Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem est en mauvaise posture. Sur 40% des bulletins dépouillés, elle est largement devancée par l'entrepreneur Bruno Bonnell qui se présente sous l'étiquette La République en Marche. Ce dernier revendique d'ailleurs la victoire.

21h14 - Pour le moment, 72 femmes siégeront sur les bancs du Palais Bourbon. Parmi elles : l'ex-ministre des Sports Marie-George Buffet (PCF) qui est réélue en Seine-Saint-Denis.

21h02 - Selon la dernière estimation Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, la majorité présidentielle disposera de 364 sièges. Les Républicains et l'UDI sont à 131 députés, loin devant le Parti socialiste et ses alliés qui sont à 44 élus. La France insoumise et le Parti communiste disposent de 25 circonscription. Le Front national a 7 représentants.

20h58 - Gilbert Collard est réélu dans la 2e circonscription du Gard. Cela s'est joué à 123 voix près : 19.834 personnes ont voté pour l'élu du FN (50,16%), contre 19.711 pour Marie Sara du MoDem (49,84%).

20h56 - Le premier ministre Édouard Philippe remercie les électeurs dans une allocution : "Cette majorité aura une mission, agir pour la France. Par leur vote, les Français ont dans leur grande majorité préféré l'espoir à la colère, l'optimisme au pessimisme, la confiance au repli".

20h49 - Jean-Luc Mélenchon s'exprime à Marseille pour annoncer la création d'un groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale. Il met l'accent sur l'abstention qui, montre selon lui, que le "peuple est entré dans une forme de grève générale civique". Selon notre projection, l'ancien candidat à la présidentielle est élu avec 60% des voix dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, où il affrontait Corinne Versini de La République en Marche.

20h48 - Christian Paul, député PS sortant de la 2e circonscription de la Nièvre, élu à l'Assemblée sans discontinuer depuis 1997 et chef de file des frondeurs, a été battu. Le chef de file des frondeurs PS totalise 45,38% des voix. Le candidat La République en Marche le devance avec 54,62%.

20h39 - Marine Le Pen se réjouit de sa victoire mais dénonce ce système "antidémocratique" et considère que l'abstention "fragilise" la majorité présidentielle.

20h33 - Jean-Jacques Urvoas, ancien ministre de la Justice, est battu dans la 1re circonscription du Finistère. Il termine à 45,55%, derrière Annaïg Le Meur (REM) qui obtient 54,45%.

20h31 - Éric Ciotti annonce sa réélection dans la 1re circonscription des Alpes-Maritimes.

20h30 - Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, est réélu dans l'Eure.

20h20 - Du côté du Front national, Florian Philippot est battu. Il recueille environ 42% des voix dans la 6e circonscription en Moselle et a reconnu sa défaite. Il était face à Christophe Arend, de la République en Marche.

20h16 - Alexis Corbière (La France Insoumise), porte-parole de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, affirme être élu à 56-58% en Seine-Saint-Denis.

20h15 - Richard Ferrand, ministère de la Cohésion des territoires, est réélu dans le Finistère. Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, l'est aussi dans les Alpes-de-Haute-Provence.

20h14 - François Baroin adresse ses "félicitations les plus républicaines" à Emmanuel Macron. Le chef de file des Républicains présente son parti comme la "première force d'opposition" à la majorité présidentielle.

20h12 - Michel Castellani, nationaliste corse de 71 ans, est élu député. Il a battu le député sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (LR) dans la 1re circonscription de Haute-Corse. Les nationalistes corses, qui font leur entrée pour la première fois à l'Assemblée, annoncent au total trois victoires : celles de Jean-Félix Acquaviva (Haute-Corse) et Paul-André Colombani (Corse-du-Sud).

20h10 - Jean-Christophe Cambadélis annonce sa démission de ses fonctions de premier secrétaire du Parti socialiste. "La gauche doit ouvrir un nouveau cycle", dit-il, laissant la place à une nouvelle direction. "La défaite de la gauche est incontournable, la déroute du PS est sans appel", constate l'ancien élu. Il regrette par ailleurs que le président de la République se retrouve aujourd'hui avec "tous les pouvoirs".

20h05 - Marine Le Pen est élue dans la circonscription d'Hénin-Beaumont. Elle fait son entrée au Palais Bourbon pour la première fois. Elle sera accompagnée par Louis Aliot, vice-président du FN, qui annonce sa victoire dans les Pyréenées.

20h04 - Franck Riester (LR) est réélu en Seine-et-Marne. Idem pour Christian Jacob dans le même département. Jean Lassalle, divers droite, l'est également dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantique.

20h02 - François Ruffin, de La France insoumise, annonce sa victoire dans la 1re circonscription de la Somme. "Ruffin député ! Le peuple à l'Assemblée ! #PicardieDebout", a lancé le journaliste et réalisateur, qui était soutenu par La France insoumise, le PCF et EELV. Il était opposé à un candidat de La République en marche, Nicolas Dumont, maire (ex-PS) d'Abbeville. 

20h00 - La République en Marche et le Modem sont les grands vainqueurs de ce scrutin. La majorité présidentielle sera constituée de 360 sièges, selon une estimation Kantar Sofres-Onepoint pour RTL. Les Républicains et l'UDI disposeront de 133 députés tandis que le Parti socialiste et ses alliés s'appuieront sur 46 élus. La France insoumise et le Parti communiste devraient remporter 26 circonscriptions, ce qui permet de dépasser le seuil des 15 députés requis pour constituer un groupe dans l'hémicycle. Quant au Front national, il se retrouve avec 6 députés. Les six derniers députés proviennent des candidatures issues de Debout la France, l'extrême droite, les régionalistes ou encore des élus sans étiquette.

19h50 - Au Parti socialiste, le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a prévu de s'exprimer aux alentours de 20h.

19h35 - L'abstention va-t-elle fragiliser la nouvelle Assemblée nationale et la légitimité des futurs députés ? "Ça exige et impose une certaine modestie au vainqueur", soutient Alain Duhamel sur RTL.

19h30 - Plus que trente minutes avant que le voile ne soit levé sur les premiers résultats de ce second tour.

19h11 - Comment seront formés les futurs députés novices qui, d'après les résultats du premier tour, devraient investir en nombre l'Assemblée nationale ? On vous explique tout ici.

19h01 - Comme le rappelle le compte Twitter de la ville de Paris, il ne reste plus qu'une heure dans les grandes villes pour voter.

19h00 - Suivez dès à présent sur RTL l'édition spéciale présentée par Marc-Olivier Fogiel pour connaître tous les résultats, les analyses et les réactions. La rédaction et les signatures de la station vous font vivre cette soirée jusqu'à 22 heures. Sur RTL.fr, ce soir et durant toute la nuit, vous pourrez découvrir le nom des 577 députés grâce à notre moteur de résultats.

18h48 - La Corrèze pointe en tête des départements ayant le plus voté à 17 heures (47,49%), suivie de la Lozère (46,72%), du Gers (45,67%), du Cantal (44,44%), puis de la Haute-Vienne (43,70%). 

18h21 - Olivier Mazerolle, éditorialiste de RTL, livre également son analyse sur l'abstention. "Ça montre que si les vainqueurs n’enthousiasment pas autant d'électeurs par le passé (...), les autres ont été incapables de les convaincre", considère-t-il, tout en n'omettant pas les citoyens qui "n'avaient pas envie de se déplacer" compte tenu de l'issue probable du scrutin.

18h09 - Emmanuel Rivière, directeur général France de Kantar Public, souligne au micro de RTL que ce taux d'abstention "ressemble à un score pour les européennes, le scrutin le moins mobilisateur". Selon lui, cela peut s'expliquer par le calendrier électoral. "Il y a quelque chose qui ne va pas dans l'articulation présidentielle-législatives", dit le sondeur, estimant que les électeurs "se demandent pourquoi" ils doivent "redire en juin" ce qu'ils ont déjà exprimé début mai.

18h00 - Les bureaux de vote ferment à l'instant dans la plupart des communes. Dans les grandes villes, il est encore possible de glisser son bulletin dans l'urne jusqu'à 20 heures.

17h48 - Avec une participation à 17h de 21,11% contre 24,74% à la même heure au premier tour, la Seine-Saint-Denis fait à nouveau figure de plus mauvais élève. Au palmarès des plus faibles participations en début de soirée, la banlieue nord de Paris est suivie de deux autres départements franciliens : le Val-d'Oise (25,59%) et la Seine-et-Marne (28,51%). Suivent ensuite la Savoie (28,99%) et la Moselle (29,34%).

17h37 - Le faible intérêt pour ces législatives se traduit également dans l'organisation du scrutin. Plusieurs bureaux de vote n'ont pu ouvrir comme prévu à 8h du matin compte tenu du manque d'assesseurs pour veiller au bon déroulement des opérations.

17h25 - L'abstention de ce second tour devrait s'élever à 57% environselon une estimation Kantar Sofres-Onepoint pour RTL. Au premier tour, elle avait atteint 51,2%.

17h00 - La participation s'élève à 35,33%. Il s'agit d'une forte baisse par rapport au premier, où à la même heure 40,75% du corps électoral avait voté.

16h45 - À la mi-journée, la participation était en baisse par rapport au premier tour. Qu'en sera-t-il ce dimanche ? Les chiffres de 17 heures devraient donner une indication.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 La République En Marche Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants