1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Diesel : "Nous remettrons les choses au carré", clame Ségolène Royal
2 min de lecture

Diesel : "Nous remettrons les choses au carré", clame Ségolène Royal

REPLAY - REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre de l'Écologie déplore un manque de clarté dans la décision adoptée par la Commission européenne qui augmente les limites de taux d'émission d'oxyde d'azote.

Ségolène Royal, invitée de RTL, le 30 octobre 2015
Ségolène Royal, invitée de RTL, le 30 octobre 2015
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
"Les décisions complexes et pas comprises par les citoyens sont des décisions mal faites", critique Ségolène Royal
00:00:33
"Les électeurs ont horreur qu'on anticipe les résultats des élections", dit Ségolène Royal
00:00:22
L'invité de RTL du 30 octobre 2015
00:09:45
Julien Absalon
Julien Absalon

À un mois de la COP21, la conférence à Paris sur le climat, la Commission européenne a adopté de nouvelles mesures concernant les émission de gaz polluants pour les moteurs diesel. Un projet qui élargit notamment la marge de tolérance pour le rejet de taux d'oxyde d'azote émis par les voitures. Ainsi, le seuil actuel de 80 mg/km pourra être dépassé de 110% jusqu'en 2020 puis ensuite de 50%. Une réforme désapprouvée par la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, qui a demandé une "réunion de clarification" aux responsables européens. "Ce n'est pas une bonne décision. Elle a été prise par un comité technique et je considère que des décisions de cette importance doivent être prises au niveau politique", a-t-elle fait savoir sur RTL, vendredi 30 octobre.

Si elle explique qu'une "partie" de ce projet "va dans la bonne direction" car il impose que les contrôles soient désormais faits "en conditions normales de conduite et pas en conditions artificielles", la ministre estime qu'il y a surtout un problème de clarté. "Les décisions trop complexes, qui ne sont pas comprises des citoyens, sont des décisions mal faites. Cette décision, nous allons la revoir, je suis sûre de ça et va passer devant le Parlement européen", a-t-elle expliqué. Nous remettrons les choses au clair et au carré".

Il faut faire la révolution du transport propre

Ségolène Royal

En plus d'intervenir quelques semaines après le scandale Volkswagen, cette décision survient alors qu'on apprend que la consommation de carburant des voitures françaises est supérieure de 40% à 50% à ce qui est annoncé. "Il faut que ce soit vérifié. (...) Ce qui est clair, dans la succession de ces révélations, c'est qu'il faut maintenant passer à l'après-pétrole. Si ça pouvait accélérer le passage à la voiture électrique, c'est-à-dire zéro pollution et zéro particules... Il faut faire la révolution du transport propre", a estimé Ségolène Royal.

Et d'ajouter : "Si les constructeurs français pouvaient joindre leurs forces pour mettre sur le marché une voiture électrique pas chère, dont le prix s’échelonnerait entre 5.000 et 8000 euros par exemple, alors on changerait de civilisation, non seulement urbaine mais de civilisation du transport propre".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/