2 min de lecture Remaniement ministériel

DIAPORAMA - Remaniement ministériel : les favoris pour entrer au gouvernement

Le nouveau gouvernement d'Édouard Philippe doit être connu ce mercredi 21 juin avant 18 heures. Après les départs de Bayrou, Goulard, Sarnez et Ferrand, le remaniement s'annonce plus important que prévu.

Marc Fesneau, bras-droit de François Bayrou au MoDem Crédits : Thomas Samson / AFP | Date : 21/06/2017
8 >
Marc Fesneau, bras-droit de François Bayrou au MoDem Crédits : Thomas Samson / AFP | Date : 21/06/2017
Jean-Louis Bourlanges, récemment élu député MoDem dans les Hauts-de-Seine Crédits : IBO/SIPA | Date : 21/06/2017
Le député Thierry Solère (LR) à Paris le 2 octobre 2015. Crédits : CHAMUSSY/SIPA | Date : 12/04/2016
La députée Les Républicains d'Eure-et-Loir Laure de la Raudière Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Date : 18/08/2016
Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre LR Crédits : ERIC DESSONS/JDD/SIPA | Date : 01/09/2016
Le député européen Arnaud Danjean Crédits : JEAN CHRISTOPHE TARDIVON/SIPA | Date : 21/06/2017
Benjamin Griveaux, secrétaire d'État au ministère de l'Économie et des finances. Crédits : Francois Mori / POOL / AFP | Date : 15/05/2017
Jean-Paul Delevoye, ancien ministre de Jacques Chirac et président de la commission d'investiture pour les législatives 2017 du mouvement "En marche !" Crédits : THOMAS SAMSON / AFP | Date : 11/05/2017
1/1
Générique 1
Vincent Derosier et Léa Stassinet

Un "remaniement technique", qui ne sera "pas d'ampleur". C'est ainsi que le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner parlait du remaniement ministériel imminent, décidé par le président de la République et son premier ministre, Édouard Philippe, le 19 juin.

Deux jours plus tard, force est de constater que les choses ont changé. Au sein de l'actuel gouvernement, les départs se sont succédé depuis mardi 20 juin. Richard Ferrand et Sylvie Goulard, respectivement ministre de la Cohésion des territoires et des Armées ont été les premiers à quitter l'équipe gouvernementale, suivis de François Bayrou et Marielle de Sarnez ce mercredi 21 juin.

Après ces démissions en cascade, critiquées par l'opposition, il n'y a plus aucun représentant du MoDem au sein du gouvernement. Et les rumeurs vont bon train concernant le nom de leurs remplaçants. 

Le MoDem n'est pas encore éliminé

Alors que l'alliance entre le MoDem et La République En Marche avait été scellée en février dernier, un gouvernement sans représentant du parti centriste est-il envisageable ? Interrogé à ce sujet sur Europe 1, Christophe Castaner a affirmé qu'il "ne le souhaitait pas". "Le MoDem a toute sa place dans l'engagement présidentiel", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Le Conseil des ministres du 17 octobre 2018 Élysée
Remaniement : Emmanuel Macron "ne veut pas de tête qui dépasse", dit Olivier Bost

L'Obs évoquait dans ses colonnes deux potentiels ministrables provenant du MoDem : Marc Fesneau décrit comme étant "le bras droit de François Bayrou au sein du parti" et élu député du Loir-et-Cher dimanche 18 juin, et Jean-Louis Bourlanges, ancien eurodéputé et soutien d'Emmanuel Macron, élu sous l'étiquette MoDem au second tour des élections législatives dans les Hauts-de-Seine. 

De nouvelles prises de guerre à droite ?

Édouard Philippe pourrait également piocher dans les rangs des Républicains. Le nom de Thierry Solère revient fréquemment, surtout depuis qu'il a annoncé ce mercredi 21 juin la création d'un groupe parlementaire intitulé "Les républicains constructifs, UDI et indépendants" à l'Assemblée nationale, qui ne souhaite pas être dans l'opposition systématique à la politique menée par Emmanuel Macron.

Parmi ces députés "Macron-compatibles", on retrouve l'élue d'Eure-et-Loir Laure de La Raudière, elle aussi citée pour un poste de ministre. Le nom de Jean-Pierre Raffarin revient également sur toutes les lèvres, même si ce dernier a affirmé sur Twitter "avoir d'autres projets" que de rentrer au gouvernement".

Autre nom évoqué, celui d'Arnaud Danjean. Cet eurodéputé LR, spécialiste des questions de sécurité et de Défense pourrait être nommé à la place de Sylvie Goulard au ministère des Armées. Selon les informations de L'Opinion, la ministre sortante aurait elle même avancé ce successeur. 

Des marcheurs encore en course

Enfin, dans les rangs de La République En Marche, Benjamin Griveaux serait sur la short-list pour intégrer le nouveau gouvernement. D'abord pressenti pour être à la tête des députés REM de l'Assemblée, le poste devrait finalement être attribué à Richard Ferrand. Le chiraquien Jean-Paul Delevoye, l'un des cadres du mouvement, pourrait aussi faire son entrée dans le nouveau gouvernement. 

>
Remaniement gouvernemental : un nouveau casse-tête pour Édouard Philippe Crédit Image : BERTRAND LANGLOIS / AFP | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Gouvernement Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants