1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. DIAPORAMA - Élection présidentielle : les Français de l'étranger ont voté
1 min de lecture

DIAPORAMA - Élection présidentielle : les Français de l'étranger ont voté

Quelques heures avant l'ouverture des bureaux en métropole, plus d'un million de Français installés à l'étranger ont voté.

À Washington, un électeur sort de l'isoloir à l'ambassade de France
À Washington, un électeur sort de l'isoloir à l'ambassade de France
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
À Washington, un électeur sort de l'isoloir à l'ambassade de France
Des électeurs français attendent de voter à Tokyo (Japon)
Il fallait être patient pour voter à Montreal (Canada)
Des expatriés français au consulat de France à Hong-Kong (illustration)
En Indonésie aussi les Français glissent leur vote dans l'urne.
À Washington, un électeur sort de l'isoloir à l'ambassade de France Crédits : Brendan Smialowski / AFP
Des électeurs français attendent de voter à Tokyo (Japon) Crédits : Behrouz MEHRI / AFP
Il fallait être patient pour voter à Montreal (Canada) Crédits : Graham Hughes/AP/SIPA
Des expatriés français au consulat de France à Hong-Kong (illustration) Crédits : TENGKU Bahar / AFP
En Indonésie aussi les Français glissent leur vote dans l'urne. Crédits : SONNY TUMBELAKA / AFP
1/1
Eléanor Douet & AFP

Si les bureaux de vote en métropole ont ouvert à 8 heures dimanche 23 avril, les Français de l'étranger ont pu se rendre aux urnes plusieurs heures avant. De New York, à Tokyo, en passant par Buenos Aires, ces électeurs représentent 2% du corps électoral français, soit 1,3 million à être inscrits sur les listes consulaires à l'étranger.

Dans plusieurs de villes, on a pu observer des files d'attente s'étendant sur plusieurs centaines de mètres. Ainsi à Montréal, les électeurs devaient prendre leur mal en patience sur les 1,5 km de queue. À Hong-Kong, certains ont dû attendre une heure avant de pouvoir voter, comme à Tokyo, où l'attente a parfois duré près de deux heures avant d'entrer dans l'ambassade.

Aux États-Unis, il est possible de voter dans plusieurs villes : New York, Washington, Miami, Boston ou encore Los Angeles. Déçus d'une campagne brouillée par "les affaires", les Français installés en Amérique ont avant tout cherché à voter utile, samedi, 24 heures avant leurs compatriotes de la métropole pour le premier tour.

"C'est notre devoir de citoyen qu'on continue ici", estime Adrien Gontier, flanqué d'un béret noir, à la sortie de l'ambassade de France à Washington, transformée pour l'occasion en bureau de vote. "Et puis on est aux États-Unis, on a vu ce que ça donnait de ne pas voter ou de voter mal. Donc on ne voudrait pas qu'il y ait de (Donald) Trump en France", explique cet Alsacien expatrié dans la capitale américaine, dans une référence à peine masquée à Marine Le Pen. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/