1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Dialogues Citoyens" : "C'est comme si les Français avaient déjà tourné la page Hollande", analyse Alain Duhamel
1 min de lecture

"Dialogues Citoyens" : "C'est comme si les Français avaient déjà tourné la page Hollande", analyse Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Pour l’éditorialiste, les faibles audiences de l'émission démontrent le désintérêt des Français à l'égard du chef de l'État.

François Hollande sur le plateau de France 2 pour l'émission "Dialogues Citoyens", le 14 avril 2016
François Hollande sur le plateau de France 2 pour l'émission "Dialogues Citoyens", le 14 avril 2016
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
"Dialogues Citoyens" : "C'est comme si les Français avaient déjà tourné la page Hollande", analyse Alain Duhamel
00:03:13
"Dialogues Citoyens" : "C'est comme si les Français avaient déjà tourné la page Hollande" analyse Alain Duhamel
00:03:24
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

François Hollande était sur France 2 jeudi 14 avril devant un panel de quatre Français lors de l'émission "Dialogues Citoyens". Une émission assez peu regardée puisqu'elle a réuni avec 3,5 millions de téléspectateurs. "Quand un président de la République en exercice rassemble ce nombre de téléspectateurs, on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'une réussite" juge Alain Duhamel. Pour l’éditorialiste, cela signifie qu'il y avait au départ peu d'attente et peu d’intérêt pour l'exercice, "comme si les Français par anticipation avaient décidés de tourner en avance la page 'Hollande'". 

Pour autant, Alain Duhamel reconnait la difficulté du concept de l'émission : "Être interrogé par des Français est un exercice très compliqué car les gens lui parlent de leurs problèmes réels et le président se transforme en une espèce d'assistante sociale face à eux" analyse-t-il. Concernant la prestation de Léa Salaméla nouvelle coqueluche de l'audiovisuel, l'éditorialiste salue sa prestation : "Elle était très bien, très précise et pugnace avec une pointe d'arrogance." 

"François Hollande avait compris que c'était un moment important pour lui, il a essaye de montrer de la bienveillance et s'est comporté comme un proviseur qui recevrait des parents d'élèves en colère dans son bureau" déplore Alain Duhamel. La candidature du chef de l'État ne fait aucun doute pour l'éditorialiste : "Je pense qu'il en a extrêmement envie et qu'il fera tout ce qu'il peut pour être candidat en 2017." 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/