1 min de lecture Info

Des marcheurs de 1983 créent une association contre les "récupérations"

Trente après, des marcheurs pour l'égalité et contre le racisme veulent éviter les "récupérations politiques et mercantiles".

La Marche pour l'égalité et contre le racisme avait été accueillie par plus de 100.000 personnes à Paris, le 3 décembre 1983. (archives)
La Marche pour l'égalité et contre le racisme avait été accueillie par plus de 100.000 personnes à Paris, le 3 décembre 1983. (archives) Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des militants ayant participé à la "Marche des Beurs" de 1983 ont annoncé vendredi 22 novembre la création d'une association pour dénoncer les "récupérations politiques et mercantiles" à l'occasion du 30e anniversaire de cet événement fondateur pour les enfants d'immigrés.

"L'association des Marcheurs historiques de 1983" est également ouverte aux "militants qui se reconnaissent dans les valeurs humanistes de la Marche", selon un communiqué de son président Djamel Atallah. "On veut transmettre la mémoire de la Marche auprès des jeunes publics, l'idée d'une culture non violente dans les quartiers. On veut aussi contrer un certain nombre de manipulations".

"La situation socio-économique des banlieues n'a cessé de s'aggraver"


Alors que "la situation socio-économique des banlieues n'a cessé de s'aggraver", les 30 ans de la Marche "ne doivent pas être uniquement l'occasion de grandes déclarations", a-t-il poursuivi, en réclamant "des mesures concrètes" pour les quartiers populaires. "Les commémorations partent un peu dans tous les sens, l'idée était de cadrer un peu tout ça, pour se porter garant de certains aspects même mémoriels", a précisé Farid L'Haoua, qui fut l'un des porte-parole de la mobilisation en 1983.

À lire aussi
Grâce au potager municipal, la cantine de Lagraulet tourne au bio. société
Gers : un maire crée un potager municipal pour fournir la cantine scolaire

Avec une trentaine de jeunes de banlieues ou de militants antiracistes, les deux hommes ont parcouru en 1983 plus d'un millier de kilomètres lors d'une "Marche pour l'égalité et contre le racisme", qui avait été accueillie par plus de 100.000 personnes à Paris, le 3 décembre.

Trente ans plus tard, les commémorations se multiplient, avec la sortie d'un film mettant en scène Jamel Debbouze ("La Marche"), avec plusieurs livres, des expositions ou des tables-rondes. Le ministre délégué à la Ville François Lamy a cité la Marche vendredi en présentant aux députés un projet de loi qui modifie le cadre d'intervention de l'Etat en banlieue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Islamophobie Marche à pied
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants