1 min de lecture Roms

Dérapage anti-Roms : "Jamais je n'ai prononcé une phrase comme ça", dit le maire UMP

RÉACTION - Le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens dément avoir évoqué la possibilité de laisser les Roms brûler.

Campement de Roms à Villeneuve d'Ascq (Nord) le 25 octobre 2013.
Campement de Roms à Villeneuve d'Ascq (Nord) le 25 octobre 2013. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP Archives
Raphaël Vantard et La rédaction numérique de RTL

Lors d'une réunion de quartier il y a moins d'un mois à Roquebrune-sur-Argens (Var), le maire UMP de la commune, Luc Jousse, a évoqué des départs de feu et regretté que les pompiers aient été appelés "trop tôt" pour éteindre un incendie dans un camp Rom.

Des propos enregistrés et diffusés sur le site internet de Mediapart. "Les Roms ont mis neuf fois le feu. Ce qui est presque dommage, c'est qu'on ait appelé trop tôt les secours. Parce que les Roms, c'est un cauchemar", lâche l'édile dans l'enregistrement.

Désormais, l'heure est à la défense pour l'élu, qui briguera un troisième mandat aux municipales dans sa ville de 13.000 habitants. "Jamais je n'ai prononcé une phrase comme ça. C'est une extrapolation de la part de Mediapart", réplique Luc Jousse au micro de RTL. "Ce qu'il s'est passé sur ces propos, c'est que je n'aurais pas du répéter les propos excédés de quelqu'un du public faisant appel aux secours trop tôt", explique-t-il. "Neuf fois de suite, ils ont mis le feu au camp. Et neuf fois de suite, j'ai appelé les secours", poursuit-il.

Le bureau national de l'UMP va demander des comptes

À lire aussi
Des parents d'élèves et leurs enfants attendent devant l'école le jour de la rentrée des classes à Vertou en 2017. justice
Refus de scolariser des enfants roms : une maire LR condamnée à indemniser les familles

Si les propos ont fait rire certains habitants, dans un territoire que le Front national envisage de conquérir lors des prochaines municipales, ils n'ont pas du tout plu à Gilbert Branchet, opposant à ce maire UMP. "Ce sont des faits graves. Il le dit sur un ton où il se croit tout permis. Ce que je ne comprends pas, c'est comment on arrive à déshumaniser une partie de la population. On a l'impression que les règles de la République ne s'appliquent plus ici", déplore-t-il.

Contactée hier à plusieurs reprises, la fédération UMP du Var n'a pas souhaité commenter ni condamner les propos du maire de Roquebrune-sur-Argens. En revanche, choqué, le bureau national du parti va demander rapidement des comptes à ce maire UMP.

>
Dérapage anti-Roms d'un maire UMP : "Jamais je n'ai prononcé une phrase comme ça", dit l'élu Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roms Var Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767600441
Dérapage anti-Roms : "Jamais je n'ai prononcé une phrase comme ça", dit le maire UMP
Dérapage anti-Roms : "Jamais je n'ai prononcé une phrase comme ça", dit le maire UMP
RÉACTION - Le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens dément avoir évoqué la possibilité de laisser les Roms brûler.
https://www.rtl.fr/actu/politique/derapage-anti-roms-jamais-je-n-ai-prononce-une-phrase-comme-ca-dit-le-maire-ump-7767600441
2013-12-04 22:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tIdlSv5AMdi4bQJoNgik1A/330v220-2/online/image/2013/1028/7766174330_campement-de-roms-a-villeneuve-d-ascq-nord-le-25-octobre-2013.jpg