1 min de lecture Front national

Dérapage anti-Roms d'un maire UMP : Florian Philippot (FN) juge ces propos "inadmissibles"

Le vice-président du FN, Florian Philippot, a jugé que les propos du maire UMP sur les Roms sont "inadmissibles". Luc Jousse a ironisé sur des pompiers appelés "trop tôt" à la rescousse de Roms.

Florian Philippot, vice-président du Front national, lors d'un meeting de soutien au candidat FN à Paris  pour les municipales 2014, le 24 novembre 2013.
Florian Philippot, vice-président du Front national, lors d'un meeting de soutien au candidat FN à Paris pour les municipales 2014, le 24 novembre 2013. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Florian Philippot, vice-président du FN, a condamné jeudi 5 décembre les propos "inadmissibles" du maire UMP varois Luc Jousse sur les Roms, tout en pointant un silence du président de ce parti.Sur France Info, le bras droit de Marine Le Pen a jugé ces propos "inadmissibles". Luc Jousse assure avoir répété une "blague salace" entendue dans son public quand il ironisé sur des pompiers appelés "trop tôt" à la rescousse de Roms.

Jean-François Copé "joue souvent au Harlem Désir, à donner des leçons à tout le monde", a accusé Florian Philippot en allusion au numéro un PS. "Il est assez silencieux". "Qu'il s'applique à lui-même ces leçons, qu'il intervienne, qu'il demande à cet élu de quitter son poste". "Je suis même étonné que l'UMP l'ait investi, ce monsieur", a glissé le responsable frontiste, car "au-delà de sa phrase inadmissible, une enquête préliminaire est ouverte contre lui par le parquet de Draguignan pour d'éventuels détournements et prise illégale d'intérêt".

Il ne faut pas "éviter tout débat sur les Roms" selon Florian Philippot


Il a aussi évoqué un rapport de la chambre régionale des comptes "accablant" pour la gestion de Roquebrune-sur-Argens par Luc Jousse.
Pour Florian Philippot, le candidat FN dans cette commune du Var "a de bonnes chances de l'emporter". Mais "il ne faudrait pas que cette phrase soit prise comme prétexte pour éviter tout débat sur les Roms", alors que, dans "moins de trois semaines, on va ouvrir totalement les frontières avec la Roumanie et la Bulgarie où sont encore 10 à 12 millions de Roms". "C'est l'héritage de l'UMP et du PS qui ont signé ce traité-là ensemble", a-t-il déploré.

À lire aussi
Thierry Mariani, le 14 février 2017 à l'Assemblée nationale. Rassemblement national
Les actualités de 6h30 - Les Républicains : après Mariani, une vague de départs pour le RN ?

Lors de l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'UE en 2007, 14 pays ont imposé des mesures transitoires pour limiter l'accès des ressortissants de ces deux pays à leur marché du travail. Ces mesures, aujourd'hui en vigueur dans sept pays dont la France, vont expirer le 1er janvier prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767614456
Dérapage anti-Roms d'un maire UMP : Florian Philippot (FN) juge ces propos "inadmissibles"
Dérapage anti-Roms d'un maire UMP : Florian Philippot (FN) juge ces propos "inadmissibles"
Le vice-président du FN, Florian Philippot, a jugé que les propos du maire UMP sur les Roms sont "inadmissibles". Luc Jousse a ironisé sur des pompiers appelés "trop tôt" à la rescousse de Roms.
https://www.rtl.fr/actu/politique/derapage-anti-roms-d-un-maire-ump-florian-philippot-fn-juge-ces-propos-inadmissibles-7767614456
2013-12-05 12:44:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lC9oh4_GPINBnRnqqmyG3w/330v220-2/online/image/2013/1126/7767296851_florian-philippot-vice-president-du-front-national-lors-d-un-meeting-de-soutien-au-candidat-fn-a-paris-pour-les-municipales-2014-le-24-novembre-2013.jpg