1 min de lecture Élections départementales

Élections départementales 2015 : le FN en tête dans un sondage

Avec 29% des intentions de vote, le FN pourrait arriver en tête aux départementales.

Marine Le Pen au salon de l'agriculture, le 26 février.
Marine Le Pen au salon de l'agriculture, le 26 février.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un FN en tête et une faible participation: les perspectives des élections départementales sont apocalyptiques pour le PS. Le Front national figure en tête des intentions de vote (29%) pour le premier tour, selon un sondage CSA réalisé pour BFMTV indiquant aussi que l'on se dirige vers une faible participation.

Avec un tel chiffre, le FN double presque son score des cantonales de 2011: 15% au niveau national, 19% en moyenne là où il était présent. Le binôme "UMP et union de la droite" arriverait en deuxième position avec 25% d'intentions de vote, suivies du "PS et union de la gauche" avec 21%.

Le Front de gauche recueille 6% des intentions de vote, puis l'UDI-Modem avec 5%, Europe Ecologie Les Verts 2%.

L'ensemble de la droite légèrement devant

Le "total gauche" (PS et union de la gauche, EELV, Front de gauche) rassemble 33% des intentions de vote et le "total droite" (UMP et union de la droite, UDI-MoDem, Divers droite) 35%.

À lire aussi
Jacques Bompard, maire extrême-droite de la ville d'Orange (Vaucluse) extrême droite
Orange : deux partis d'extrême droite au second tour

Le "potentiel de participation" s'élève d'autre part à 42%, autrement dit les Français qui "affirment être certains d'aller voter", portant, relève CSA, "l'abstention à 58%, ce qui constituerait un record pour ce type de scrutin".

Tentation du vote sanction

La tentation du vote sanction paraît forte. 48% souhaite exprimer à l'occasion des départementales des 22 et 29 mars leur "insatisfaction vis-à-vis de l'action du président de la République et du gouvernement", alors qu'ils n'étaient que 39% dans ce cas pour les élections européennes de mai 2014 et 16% pour les municipales de mars de l'année dernière.

45% considèrent au contraire que leur vote "n'aura aucun rapport avec un jugement sur l'action du président de la République et du gouvernement". Ils étaient 51% pour les européennes et 68% pour les municipales.

Le sondage a été réalisé par internet du 2 au 4 mars auprès d'un échantillon national représentatif de 965 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales et constitué d'après la méthode des quotas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Front national UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants